Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Hawkeye : super-héros, être humain, malentendant

Au plaisir de revoir Clint Barton, membre des Avengers, grâce à l’arrivée tant attendue de la série Hawkeye sur Disney +, s’ajoute une surprise qui n’aura pas échappée aux téléspectateurs. Notre héros, toujours armé de son arc, est à présent représenté avec un appareil auditif. Les férus de comics Marvel le savaient sûrement déjà, pourtant les films avaient omis ce détail : Clint Barton est malentendant.

Créée par Jonathan Igla, Hawkeye est une mini-série qui appartient au MCU (univers cinématographique Marvel) : elle s’inscrit dans la continuité des films Marvel – lancés en 2008 avec Iron Man – et se déroule après les évènements de Avengers : Endgame (2019). Cette nouvelle production permet de rencontrer un nouveau personnage, Kate Bishop (Hailee Steinfeld), mais aussi et surtout de retrouver Clint Barton, plus communément connu sous son pseudonyme de super-héros, Hawkeye.

Mais un Clint Barton « augmenté », qui marque l’entrée d’un personnage malentendant, équipé d’un appareil auditif, dans le MCU. Un détail insignifiant pour certains, mais dont l’impact est réel pour les personnes atteintes de déficience auditive. En France, elles représentent 6,6 % de la population, soit plus de 4 millions de personnes, d’après les chiffres de Surdi Info (2018). Une tranche importante de notre nation, trop souvent oubliée – en particulier dans les médias.

Dans la série, la perte auditive de Clint est progressive, et expliquée par différents facteurs. Dès le premier épisode, le public apprend que Hawkeye a commencé à porter un appareil auditif, dont il use parfois afin de s’épargner quelques expériences déplaisantes. Présentée ici comme une maladie qui peut se développer plutôt qu’une caractéristique innée, la famille du protagoniste doit s’adapter en apprenant eux aussi la langue des signes. Une telle représentation permet ainsi, au moins en partie, de lever la stigmatisation qui pèse sur les personnes sourdes et malentendantes.

Pour le producteur des studios Marvel Trinh Tran, le handicap auditif de Clint ne fait que souligner la chose la plus importante à propos du héros. Entouré de Captain America, de Thor ou encore de Hulk, il est facile d’oublier que Hawkeye n’est, en réalité, qu’un être humain comme les autres – fragile et vulnérable.

« [Clint et Kate] sont des êtres humains qui n’ont pas de super pouvoirs. Ils sont juste très qualifiés dans ce qu’ils font », a déclaré Tran (Polygon). « [Nous voulions] vraiment faire comprendre qu’ils peuvent se tuer, et ils peuvent se blesser au cours de ces missions qu’ils traversent, et le montrer, le voir être scotché parce qu’il ressent cette douleur, parce qu’il est en train de ressentir cette blessure. Et la prothèse auditive est un clin d’œil à l’idée que, à travers son expérience, cela peut arriver. »

Contrairement à Daredevil, ou Matt Murdock, autre héros issu des comics Marvel, qui lui obtient des pouvoirs suite à la perte de sa vue, Clint Barton reste un homme banal – si on ignore ses capacités de combat, bien entendu.

Retour aux sources

Hawkeye #4, le dernier numéro de la toute première mini-série solo du personnage, sorti en 1983, a marqué les débuts de Clint Barton et de sa perte auditive. Dans cette version, cette caractéristique découle d’une blessure volontaire que s’est infligé le héros afin d’échapper au dispositif de lavage de cerveau sonique de son ennemi. Quelques pages plus tard, il recouvre son audition grâce à une prothèse.

Matt Fraction, David Aja/Marvel Comics

Plus tard, avec Hawkeye — Ma vie est une arme — disponible aux éditions Panini Comics, dans une traduction de A. Catteau –, le handicap auditif de Clint Barton est revenu sur le devant de la scène, en devenant un élément narratif complexe. Imaginée par Matt Fraction, et dessinée par David Aja et Annie Wu, l’histoire est celle dont les créateurs de la série Disney + se sont le plus inspirés. On retrouve un personnage qui brille par son courage face à ce chamboulement : 

« Je suis sourd et il faut qu’on parle. Alors… 

Alors je vais signer ce que j’ai à dire. 

J’ai besoin d’entraînement et je ne vais plus me cacher. »

Dans cette version du héros, les dialogues sont pour la plupart perçus du point de vue de Hawkeye, soit « assourdis », ainsi représentés sur la page par un enchaînement de signes.

Matt Fraction, David Aja/Marvel Comics

Au départ, la communication est compliquée : Clint se repose sur une feuille de papier et d’un crayon pour s’adresser à son frère, Barney. Graphiquement, les planches présentent des bulles vides de mot ou, à l’inverse, un mot unique qui flotte dans une case. Tout comme le protagoniste, qui doit s’adapter à sa situation, impossible de ne pas se sentir frustré en tant que lecteur, à son tour coupé du reste du monde, lui, bruyant et parlant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Pour débloquer Sourds.net dans votre bloqueur, il vous suffit de :

> Cliquer sur l\\\'icone de votre bloqueur de pub en haut de votre navigateur

> Puis cliquer sur le bouton de désactivation

Rafraîchir
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro