Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Les thermes romains accessibles en Langue des signes française

Pour créer ce nouveau dispositif en Langue des signes française (LSF), une équipe d’experts s’est constituée. Pour les Journées du patrimoine, visites guidées des thermes en LSF et d’autres lieux.

« Ce projet réunit des personnalités éminentes qui transmettent leur passion militante à défendre une cause que la loi nous intime d’appliquer », se réjouit Nathan Châron, conseiller délégué au handicap et à l’inclusion de la ville du Mans, pour présenter les acteurs de ce projet.

Une évolution de la société sur la perception de la surdité que Jean-Paul Perbost, enseignant en retraite du CNED, formateur à l’Institut des jeunes sourds de Paris et égyptologue, a pu constater personnellement.

« J’ai dû attendre le début des années 1980 pour avoir le droit d’enseigner et le jury devant lequel je suis passé était présidé par un orthophoniste », traduit Didier Flory, interprète diplômé.

Une langue très expressive pour des termes historiques

« La Langue des signes française est un art linguistique très communicatif », s’émerveille Nathan Châron. Pour illustrer l’histoire des thermes romains, une série de clips ont donc été réalisés à la Cité du film. Derrière la caméra, Hélène Champroux, d’Eyes for movie, se charge du cadrage. « Nous avons tourné devant un fond vert qui nous permet d’intégrer l’iconographie ou des sous-titres », traduit Didier Flory.

Face à l’objectif, Hrysto, comédien et présentateur, signe la description minutieuse du parcours du baigneur dans les thermes antiques. Une performance presque chorégraphique qui nécessite une endurance certaine. D’autant que les douze vidéos finales nécessitent le tournage de 50 à 60 clips.

Des QR codes sur les murs des Beaux-Arts

À partir des Journées du patrimoine, les thermes feront donc à la fois l’objet de visites guidées en LSF, mais leur contenu sera aussi consultable librement grâce à des QR codes apposés sur les panneaux visibles sur les murs de l’école des Beaux-Arts. Une nouvelle accessibilité pour un monument dont la visite est longtemps restée confidentielle.

De plus, les thermes rejoindront la cathédrale, les demeures d’éternité égyptiennes du musée de Tessé et la muraille qui font déjà l’objet de vidéos disponibles sur le site www.patrimoine-sarthe-ensemble.com.

« Le Mans est la première ville à offrir une proposition patrimoniale aussi complète en LSF », explique Corinne Bernard, chargée de mission handicap à la Ville, avant de s’enthousiasmer : « On va continuer par un partenariat avec les musées et réaliser quatre présentations d’œuvres emblématiques de leurs collections ». Lesquelles ? L’information reste pour le moment secrète même si l’une d’entre elles se laisse aisément deviner ici, en Cité Plantagenêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Pour débloquer Sourds.net dans votre bloqueur, il vous suffit de :

> Cliquer sur l\\\'icone de votre bloqueur de pub en haut de votre navigateur

> Puis cliquer sur le bouton de désactivation

Rafraîchir