Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Françoise Chastel promue chevalier de la Légion d’honneur

Françoise Chastel prononce un discours émouvant, à la fois oral et signé.

Ce mercredi 16 septembre, Françoise Chastel s’est vu remettre l’insigne de chevalier de la Légion d’honneur dans la salle polyvalente du Cesda, à Montpellier, par Mireille Golaszewski, déléguée par la grande chancellerie.

Elle est décorée pour “sa carrière, son engagement et son rôle dans la reconnaissance et le développement de la culture sourde et de la langue des signes française” . Une cérémonie très émouvante, qui s’est déroulée en comité restreint en raison des contraintes sanitaires.

Née à Montpellier en 1939, Françoise Chastel est devenue sourde à l’âge de 6 ans à la suite d’une maladie. Malgré cela, elle s’investit pleinement dans les études, accumulant les diplômes dans les domaines de la langue et de l’enseignement. Elle consacre une grande partie de sa carrière à l’enseignement bilingue en langue des signes française et en français. Aujourd’hui, elle est directrice de publication et rédactrice en chef du mensuel L’Écho magazine, journal de référence pour la communauté sourde.

Mireille Golaszewski promeut officiellement Françoise Chastel.

Parcours “exceptionnel”

Françoise est “un témoin actif de l’histoire de la communauté sourde”, dit Mireille Golaszewski, gradée de Légion d’honneur mais aussi proche de Françoise. En effet, elle joue un rôle clé dans la représentation des sourds en France et à l’international à travers sa lutte pour l’intégration des sourds au sein du Cesda et de l’Association générale des sourds de Montpellier (AGSMR), ainsi que par sa participation à des conférences parfois décisive pour la condition des sourds, la reconnaissance de la langue des signes et la professionnalisation des interprètes.

Son parcours, qui embrasse celui de la communauté sourde, est retranscrit dans son roman autobiographique Des mains et des lettres (Publishroom, 2017). Le grade de la Légion d’honneur est une distinction exceptionnelle pour une personnalité sourde ; ainsi Françoise Chastel est la troisième personnalité sourde décorée après Ferdinand Berthier en 1849 et Suzanne Lavaud en 1962.

Françoise Chastel (à droite), accompagnée de Mireille Golaszewski (au centre) et Paule Pellecuer-Feytel (à gauche).
Source Midi libre - 17 Septembre 2021
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.