Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Plongée dans le monde des sourds sur Facebook

«Signes» renforce sa présence sur les réseaux sociaux avec des capsules en langue des signes hebdomadaires présentées par Sofia Adelino.

La Vaudoise, sourde profonde, est arrivée à la RTS en septembre 2020 pour s’occuper des projets numériques de l’émission en langue des signes de la chaîne. C’est le mardi 11 mai 2021 que sera postée la première capsule consacrée aux jeunes sourds et à leur relation avec la politique.

Vous avez une formation d’éducatrice. Avez-vous suivi des cours pour passer devant la caméra?

Non. En revanche, je suis déjà intervenue dans différents milieux pour de la traduction en langue des signes et je ne suis pas gênée par la caméra. Bien sûr, le fait de présenter et de mener des interviews, c’est autre chose. Je continue de me former à l’interne et de saisir toutes les opportunités dans le but de m’améliorer.

Quel public visez-vous avec les capsules qui seront partagées sur Facebook?

Ça s’adresse aux sourds, mais également aux non-sourds qui sont curieux de découvrir notre monde et qui s’y intéressent. Il y a un manque cruel d’informations sur les besoins des personnes sourdes, leur culture, leur langue.

Pourquoi «Signes» est-elle une émission nécessaire?

D’abord pour la communauté des sourds qui n’a pas accès à suffisamment de contenu en langue des signes. Au quotidien, on utilise les sous-titres, mais c’est un vrai confort de voir des choses dans sa langue maternelle. En outre, je pense qu’on ne donne pas assez la parole aux personnes sourdes.

Avez-vous déjà rêvé de ne plus être sourde?

Oh là là, non! Je préfère mon identité, elle est très claire. Je peux enlever mes appareils ou les couper et être dans le silence complet. Et si j’ai envie d’entendre, je les remets. J’ai le choix entre deux mondes.

>>> Vidéo <<<

Source .20min - 10 Mai 2021
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.