Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Des assistantes maternelles se forment à la langue des signes

À l’initiative du Relais petite enfance à Faulquemont, douze assistantes maternelles du Duf se sont formées à la communication gestuelle. Synonyme d’éducation positive, elle leur permet d’apprendre aux plus jeunes à se familiariser avec la langue des signes.

Parler avec un mot ou un signe, est un jeu d’enfants. » Le Relais petite enfance (RPE) à Faulquemont , créé en juillet 2020, a organisé sa première journée de formation, samedi 27 mars, à Flétrange. Douze assistantes maternelles, du District Urbain de Faulquemont (Duf), se sont formées à la communication gestuelle. Synonyme d’éducation positive et bienveillante, elle leur permet d’amorcer le langage chez les plus jeunes.

Communiquer ses émotions

Durant cette journée, elles ont appris à dire – par la langue des signes – une multitude de termes comme papa, maman, bravo, bonjour, merci, etc. Sophie Adam-Fave, formatrice à l’Institut de formation pratique de Pont-à-Mousson, a animé la session.

« Ce type de pédagogie est un véritable effet de mode. Beaucoup de parents et de crèches s’y mettent. C’est important pour les enfants, notamment pour ceux qui ne parlent pas encore. En communiquant avec eux, nous pouvons leur apprendre à dire un mot, mais aussi à le mimer. C’est également un bon support pour communiquer ses émotions », note Lætitia Collignon, responsable RPE.

Deux autres séances sur la communication gestuelle auront lieu le 10 et 17 avril. 

Un véritable engouement

Cette initiative permet non seulement aux assistantes maternelles d’acquérir de nouvelles compétences , mais également de faire la connaissance d’autres collègues du secteur et de créer du lien. Passant leur temps avec des enfants en bas âge, elles ont besoin de partager des moments entre adultes.

« Peu d’entre elles le savent, mais elles ont le droit de suivre 58 heures de formation gratuitement chaque année. Nous allons leur proposer cinq autres formations : premiers secours, comprendre les émotions et le handicap, construire un projet d’accueil… Des attestations de suivi seront délivrées à la fin de chaque programme pour prouver leur aptitude. C’est tout bénef pour elles ! D’ailleurs, l’engouement est tel que toutes les dates se bouclent rapidement. »

Source Le Républicain lorrain - 6 Avril 2021
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.