Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Malentendants : tout le monde ne lit pas sur les lèvres

Pauline Richard , malentendante, pose le cadre : « Souvent, les gens se sentent coincés face à des sourds, mais il y a l’écrit. Les malentendants savent que les gens ne connaissant pas tous la langue des signes française (LSF). » Face au manque d’aménagement, « on se sent un peu démuni » selon Manon Chaumont.

La surdité est un handicap avec beaucoup de différences. Les personnes âgées ne sont pas à oublier. Elles n’ont pas grandi avec la LSF ou la lecture labiale. De plus, le port des masques depuis un an est un fléau. Pauline Richard pense aussi aux malvoyants : « Tout le monde ne lit pas le braille. »

L’idée de QR-code chemine, avec une voix ou un interprète en LSF. « Je pense qu’il y a une demande », présume Manon Chaumont.

Si elles ne sont pas interprètes, les deux jeunes femmes sont prêtes à donner un coup de main pour des visites.

Source L'Est républicain - 7 Avril 2021
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.