Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Manon Haab, une championne handisport pleine d’ambition

Les 12 et 13 décembre à Angers, la Fédération française de natation handisport réunissait ses nageurs d’élite lors du championnat de France petit bassin de 25 mètres. Cette compétition s’est tenue à huis clos pour des raisons sanitaires mais l’ensemble des nages a été diffusé en live via internet. Sept nages étaient au programme : 400 m nage libre, 100 m brasse, 100 m papillon, 100 m dos, 50 m nage libre, 200 m 4 nages et en finale 100 m nage libre. Le classement du championnat de France a été calculé par le cumul des points de toutes ces nages filles et garçons ensemble dans trois catégories jeunes, juniors et toutes catégories.

La nageuse de la section handisport du CNBV (Cercle des nageurs de Bellegarde-sur-Valserine), Manon Haab, malentendante, a prouvé qu’elle restait la meilleure nageuse handisport de sa catégorie depuis trois années consécutives. Elle a amélioré toutes ses performances dans les sept disciplines malgré ses trois semaines de coupure sportive depuis la rentrée scolaire pour des raisons sanitaires. La compétition a été relevée. Au classement final, Manon a remporté le titre de championne de France avec une moyenne de 768 points devant la 2e  qui n’est qu’à 4 points (764).

Les Deaflympic, les jeux olympiques des sourds, dans le viseur

À Angers Manon s’est qualifiée au 100 m nage libre en finale A avec les huit meilleurs nageurs toutes catégories, tous déjà engagés sur des compétitions internationales dont bien entendu Tokyo 2021. Une performance prometteuse pour la nageuse du bassin bellegardien qui s’entraîne désormais cinq jours sur sept à Vichy, à l’Académie Philippe-Croizon où elle nage une à deux fois par jour. Des séances d’une heure trente à deux heures sous la direction de son coach Fabian Maltrait.

Cette académie accueille six nageurs venus de toute la France dont trois qui pratiquent le haut niveau. « Cette ambiance me plaît même si au début cela a été un peu compliqué. Je suis également des études en vue d’obtenir un bac professionnel avec des enseignants spécialisés en surdité. Je suis reconnaissante envers toutes ces personnes qui m’ont aidée à compenser mon handicap. » Et d’ajouter : « J’ambitionne de participer à des compétitions internationales en particulier les Deaflympic, les jeux olympiques des sourds, qui ont lieu tous les quatre ans et qui ne sont pas encore intégrés aux jeux paralympiques. Les prochains auront lieu en décembre 2021. Je dois encore améliorer mes performances pour envisager d’y participer notamment lors des championnats de France sur 400 mètres. Ils auront lieu à Limoges le 30 mai 2021. »

■ Mano Haab est née le 30 avril 2005 à Viriat et réside à Confort. Manon est sourde profonde avec implants cochléaires

■ Son palmarès comprend trois titres de championne de France 2018, 2019 et 2020 en petit bassin chez les moins de 16 ans mixte, mais également un titre de championne de France 2019 grand bassin sur 400 m nage libre mixte.

■ Manon figure sur la liste ministérielle du collectif de la fédération française handisport depuis trois ans.

Source Le Progrès - 3 Février 2021
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.