Marina Guittois écrit des livres jeunesse adaptés au handicap auditif

​Habitante de Mayenne, Marina Guittois écrit une série de livres jeunesse nommée Arthur et Zazou. Sa particularité : s’adresser à tous les enfants, en particulier ceux atteints de surdité. Le premier tome devrait sortir en mars 2021

Lui, c’est Arthur. Elle, c’est Zazou. Le premier est sourd depuis sa naissance, la seconde communique avec lui en langue des signes. Tous les deux sont frères et sœurs, faux jumeaux. Ils sont aussi les héros d’une série de livres jeunesse, adaptée à tous les enfants, en particulier ceux atteints de handicap auditif, pour leur donner un accès à la lecture.

« Mon objectif est la communication universelle »

Ces deux personnages sortent de l’imagination de Marina Guittois, habitante de Mayenne. À 41 ans, elle s’apprête à sortir le premier tome des aventures des jumeaux. Formatrice et consultante pour le développement de l’accessibilité auprès des établissements et des lieux culturels, elle a imaginé ces livres au gré de ses rencontres avec des parents et des enfants atteints de troubles tels que la dyslexie ou touchés par la surdité.

« Arthur et Zazou sont nés en 2013. Je voulais écrire des livres en Falc (Facile à lire et à comprendre) et démocratiser la langue des signes, pour casser la barrière avec les entendants. J’ai regardé ce qui pouvait exister : il y avait soit des dictionnaires en langue des signes, soit quelques livres en Falc, jamais de projet mêlant les deux. Mon objectif est la communication universelle, sans stigmatisation ou catégorisation des enfants. »

Des ouvrages accompagnés d’une application

Il lui faudra attendre 2019 et la rencontre avec la maison d’édition Inclood pour qu’Arthur et Zazou prennent leur envol. Cette structure est en effet spécialiste dans les ouvrages adaptés aux personnes souffrant de handicap auditif.

Ces livres s’accompagnent d’une application qui permet, via un symbole scanné, d’ouvrir des vidéos où les textes sont signés. Arthur et Zazou, illustrés par Lucie Gautier, auront ainsi leurs avatars dans des animations en trois dimensions, imaginés par un directeur artistique et joué par une comédienne. Le tout est supervisé Ronit Laquerrière-Leven, de l’Académie de langues des signes françaises.

Un lexique en langue des signes

« Entre 50 et 80 % des personnes sourdes de naissance sont illettrées. Le français est une langue, la langue des signes en est une autre », reprend Marina Guittois. Sur chaque page d’Arthur et Zazou, deux parties : l’une avec l’histoire, l’autre avec des mots traduits en langue des signes. Chaque tome compte ainsi un lexique de quatorze mots en langue des signes, ainsi que « deux pages sur la culture sourde ».

Un exemple de page d’Arthur et Zazou. | ÉDITIONS INCLOOD

Rien n’est improvisé. « Je rédige les histoires, d’après ma vie de maman, et les lexiques. Tout est relu par des comités d’enseignants et l’Académie de langue des signes. »

Arthur et Zazou s’adresse aux enfants, à partir de quatre ans. « Nous avons fait des interventions dans les écoles. On se rend compte que même en CM2, les enfants adhèrent à ces personnages. » Quatre tomes sont prévus d’ici février 2022. Le premier, La palette de couleurs, sera disponible le 24 mars 2021. Il est d’ores et déjà possible de précommander les ouvrages, sur la plateforme de financement participatif Ulule.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.