Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Pour cette interprète mayennaise, « la langue des signes est indissociable du visage »

Sabine Rouy est interprète en langue des signes française en Mayenne. Installée à Loiron, elle intervient dans tout le département, auprès des particuliers dans leurs besoins quotidiens, mais aussi dans les événements culturels ou encore les entreprises. Avec la crise sanitaire, elle constate les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes sourdes en raison du port du masque obligatoire.

Sabine Rouy est l’unique interprète en Langue des signes française (LSF) en Mayenne. Elle lève le voile sur son métier et l’impact de la crise sanitaire sur son activité auprès des personnes sourdes.

Vous êtes interprète en langue des signes française en Mayenne depuis sept ans. Quels sont vos champs d’intervention ?

Ce qui rend mon métier très intéressant, c’est que j’interviens dans des contextes différents : les musées, les théâtres, auprès des particuliers… Mais aussi dans les entreprises. Ce matin, j’ai traduit une réunion de service, mais cela peut être aussi des formations, des entretiens annuels.

Vous auriez dû participer au festival du Premier Roman à Laval en avril 2020, finalement annulé en raison de la crise sanitaire. À quel point cela a-t-il impacté votre activité ?

Avec le premier confinement, tout s’est arrêté. Donc, j’ai fait très peu de traductions en présentiel. En revanche, comme je suis d’un côté autoentrepreneuse, et de l’autre, salariée en visio-interprétariat, cette activité s’est beaucoup développée en raison de la mise en place du télétravail par les entreprises. Le deuxième confinement, lui, n’a pas eu d’incidence. J’ai beaucoup travaillé.

Le port du masque nuirait à la compréhension des personnes sourdes. Qu’en pensez-vous ?

La langue des signes est indissociable du visage qui permet de faire passer les émotions, le ton, les négations, les exagérations… Mettre un masque, c’est comme si on demandait à quelqu’un de parler en fermant la bouche. Et même si on augmente nos expressions quand on est masqué, cela ne suffit pas. La finesse du message ne passe pas.

Pourtant, il existe désormais le masque transparent appelé aussi inclusif ?

Pour l’instant, je n’ai pas de masque inclusif. Je voulais d’abord avoir des retours d’avis. Et ils sont assez divergents de la part des interprètes.

Les masques inclusifs : pas toujours la solution idéale pour les interprètes en langue des signes française

Il y a des points négatifs comme le fait que cela fait de la buée très vite et qu’en signant, on bute dessus facilement. Au final, c’est comme si on se retrouvait entre la visière et le masque classique. D’autre part, à 10 € pièce, cela représente un coût d’autant qu’il en faut plusieurs. Mais je vais sans doute finir par m’équiper au cas où, en secours.

Signez-vous masquée malgré tout ?

Aujourd’hui, je fais sans si la personne est d’accord pour que je le retire. Dans ce cas je m’éloigne davantage. Même si cela enlève du confort visuel au sourd.

Quel retour avez-vous de leur part par rapport à la situation ?

Les masques les isolent encore plus. En entreprise par exemple, ceux qui ont appris à lire sur les lèvres, peuvent ne pas s’apercevoir que quelqu’un s’adresse à eux à cause du masque. J’ai d’ailleurs modifié ma méthode de travail : dans une réunion, dès qu’il y a un blanc, je le traduis pour que ce soit clair.

La LSF est une langue vivante. Covid, confinement sont deux nouveaux mots apparus en 2020. Quel est leur processus de création ?

Cela vient souvent des sourds eux-mêmes. Par exemple, pour le mot Covid, ils se sont inspirés de l’image qu’on se fait du virus, une boule avec des picots. Pour transmettre et partager ces nouveaux signes, il y a des propositions via les réseaux sociaux, et l’avis de l’académie de la langue des signes.

Source Ouest-France - 19 Décembre 2020
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.