Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Une maman crée des contes pour enfants axés sur la langue des signes

Julie-Anne Karsenty, mère de famille habitant Aix-les-Bains, fait le pari de lancer une nouvelle collection de livres pour enfants, en s’appuyant sur l’usage de la langue des signes.

Apprendre à communiquer aux touts petits, avec la langue des signes. C’est le pari un peu fou de Julie-Anne Karsenty, auteure de la future collection de contes pour enfants «Lila signe avec bébé».

Julie-Anne Karsenty, est installée à Aix-les-Bains depuis six ans, et elle est originaire de Nice. Maman de deux petites filles, Anaé 2 ans et demi et Ella âgée de treize mois, elle a aussi connu des heures plus douloureuses, avec le deuil périnatal de sa première fille Joséphine en 2017.

Retour à ses premières amours

Passionnée par les livres depuis son enfance, malgré des études en économique et social au lycée, une école de commerce et un Master en Gestion de Patrimoine, ce nouveau projet est peut-être pour elle une manière de revenir à ses premières amours. Loin du monde de l’enfance, elle a fait jusqu’à ce jour, sa carrière dans le monde de la finance, en tant que cadre bancaire, et plus particulièrement au service marketing.

Adepte de la communication bienveillante, elle a voulu donner une chance à ses filles de communiquer leurs besoins très rapidement, et s’est donc mise à l’apprentissage de la langue des signes en tant que maman. C’est une façon pour elle de développer la confiance chez l’enfant, qui très rapidement peut se faire comprendre des adultes.

Un domaine à défricher

Elle pense qu’en matière de communication non violente, les parents manquent d’accompagnement, car les automatismes culturels, liés à l’histoire familiale de chacun, sont bien présents lorsqu’on devient parents. De plus, il semble nécessaire que l’enfant connaisse la frustration, car ce mode éducatif, n’étant pas généralisé encore en France, l’enfant sera un jour ou l’autre, confronté à des valeurs différentes des siennes.

Lorsque cette maman s’est intéressée à la langue des signes pour communiquer avec sa première fille, elle a très vite remarqué que rien d’adapté n’existait dans ce domaine pour les enfants. Culturellement, la langue des signes existe depuis vingt ans aux États-Unis et elle compte deux cents signes existants. L’idée n’étant pas de faire de tous jeunes enfants des chiens savants, mais uniquement de leur permettre de communiquer avec le monde des adultes. Ce mode de communication s’adresse à des enfants de six mois à trois ans. D’où l’idée de tenter ce pari dans l’édition.

Source L'Essor savoyard - 7 Novembre 2020
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.