La main des sourds

A propos du permis de conduite, un petit résumé historique, pour clarifier les chose

A propos du permis de conduite, un petit résumé historique, pour clarifier les choses. Journée Mondiale des Sourds – FNSF ——– TRADUCTION ——Voici une seconde vidéo, distincte de la première, ici consacrée au permis de conduite. Je tien à en faire une différente de celle sur le sport.Donc, le permis de conduite, voici le contexte exact.En fait, il n'y a pas d'interdiction légale du permis de conduite clairement spécificiée, car pour l'obtenir, il fallait passer une visite médicale, et donc, ce sont eux qui décider qui y a droit ou pas.C'est quand l'obligation d'avoir un permis, en vrai ? A partir de 1911, c'est obligatoire d'en avoir. Cependant, auparavant, il y avait déjà des automobiles, dès 1890. Mais, on roulait à tombeau ouvert, sans réglementation. Cela a provoqué une prise de conscience, et donc, de la mise en place des panneaux de signalement sur les routes, et dans la foulée, la création de ce permis de conduite afin de réguler tout ceci.Mais, en 1911, qui conduit vraiment, qui ? Qui est propriétaire de son automobile ? Qui ?Ceux issus de familles fortunées ! Ceux qui ont des moyens d'en acquérir une avec un permis. Par exemple, Emile Mercier en avait une, il en conduisait une. Mais, la majorité n'avait pas les moyens d'en acheter une voiture. C'est pourquoi la plupart des sourds ont choisi d'avoir un vélo, principalement par faute de moyens nécessaires, non pas par faute de permis ! Le vélo est bien moins cher qu'une voiture dont le prix équivaudrait à un avion de nos jours !Donc, un peu de temps, après la première guerre mondiale, durant l'entre Deux-guerres, dans les années 1920-1930, le prix des voitures commence à diminuer grâce à la production de masse. Mais, les sourds ne le peuvent toujours pas. Mais, à l'époque où il y avait les Colonies françaises, comme l'Algérie ou le Maroc, justement, en Algérie, au contraire, les sourds y avaient le permis qui s'y obtient plus facilement qu'en Métropole ! Bien que l'Algérie appartenait à la France, les médecins y sont plus flexibles, plus compréhensifs.Donc certaines associations recommandent d'aller en Algérie pour y passer le permis, et donc de conduire légalement en France ! Il n'y a pas d'interdiction en fait, tout est légal ! Donc certains sourds l'ont fait ainsi.Des années plus tard, justement en France, la plupart, afin de débloquer ces obstacles, ont donc recours aux mobylettes, de faible puissance, même avec des enfants, en famille, parfois en side-car, tous serrés dessus. Lassés de cette situation, certains, comme à Lyon, décident malgré tout de conduire sans le permis, et dans le reste de pays aussi. Ils le font quand même, et aidés par la faible présence policière par rapport à notre époque qui est bien plus surveillée. Donc, certains volent des voitures, et les restituent. On en fait mention, ici dans Facebook de ces anecdotes véridiques. Mais, ce qui a fait démarrer la décision d'accorder le permis aux sourds, c'est que l'argument principal du refus, l'incapacité d'entendre le klaxon des voitures n'est plus fonctionnel au moment où l'on interdit de klaxonner dans le centre des villes, autour de 1955, afin d'éviter de déranger la population. Donc, les sourds en ont profité pour dire que, puisque le klaxon n'est plus utile, et que le regard est donc prioritaire. Sur ce, ils militent fortement, avec l'appui de nombreux personnalités politiques. Finalement, après des discussions, et des commissions, l'accord est donc donné pour que les sourds aient leur permis … en 1959 !A la condition qu'ils doivent passer une évaluation psychiatrique, avec des tests électroniques collés sur la tête. 45 années plus tard, ce test n'est plus usité, et finalement, on passe le permis plus facilement, mais, toujours après un contrôle médical.Donc, c'est clair ? Attention, bien que les sourds doivent passer une visité médicale, la majorité des entendants ne le passe pas ! Ils passent encore plus facilement le permis. Encore une illustration d'une inégalité !Je termine ici, à bientôt !

Publiée par Yann Cantin sur Jeudi 24 septembre 2020

——– TRADUCTION ——

Voici une seconde vidéo, distincte de la première, ici consacrée au permis de conduite. Je tien à en faire une différente de celle sur le sport.Donc, le permis de conduite, voici le contexte exact.En fait, il n’y a pas d’interdiction légale du permis de conduite clairement spécificiée, car pour l’obtenir, il fallait passer une visite médicale, et donc, ce sont eux qui décider qui y a droit ou pas.C’est quand l’obligation d’avoir un permis, en vrai ? A partir de 1911, c’est obligatoire d’en avoir. Cependant, auparavant, il y avait déjà des automobiles, dès 1890. Mais, on roulait à tombeau ouvert, sans réglementation. Cela a provoqué une prise de conscience, et donc, de la mise en place des panneaux de signalement sur les routes, et dans la foulée, la création de ce permis de conduite afin de réguler tout ceci.Mais, en 1911, qui conduit vraiment, qui ? Qui est propriétaire de son automobile ? Qui ?Ceux issus de familles fortunées ! Ceux qui ont des moyens d’en acquérir une avec un permis. Par exemple, Emile Mercier en avait une, il en conduisait une. Mais, la majorité n’avait pas les moyens d’en acheter une voiture. C’est pourquoi la plupart des sourds ont choisi d’avoir un vélo, principalement par faute de moyens nécessaires, non pas par faute de permis ! Le vélo est bien moins cher qu’une voiture dont le prix équivaudrait à un avion de nos jours !Donc, un peu de temps, après la première guerre mondiale, durant l’entre Deux-guerres, dans les années 1920-1930, le prix des voitures commence à diminuer grâce à la production de masse. Mais, les sourds ne le peuvent toujours pas. Mais, à l’époque où il y avait les Colonies françaises, comme l’Algérie ou le Maroc, justement, en Algérie, au contraire, les sourds y avaient le permis qui s’y obtient plus facilement qu’en Métropole ! Bien que l’Algérie appartenait à la France, les médecins y sont plus flexibles, plus compréhensifs.Donc certaines associations recommandent d’aller en Algérie pour y passer le permis, et donc de conduire légalement en France ! Il n’y a pas d’interdiction en fait, tout est légal ! Donc certains sourds l’ont fait ainsi.Des années plus tard, justement en France, la plupart, afin de débloquer ces obstacles, ont donc recours aux mobylettes, de faible puissance, même avec des enfants, en famille, parfois en side-car, tous serrés dessus. Lassés de cette situation, certains, comme à Lyon, décident malgré tout de conduire sans le permis, et dans le reste de pays aussi. Ils le font quand même, et aidés par la faible présence policière par rapport à notre époque qui est bien plus surveillée. Donc, certains volent des voitures, et les restituent. On en fait mention, ici dans Facebook de ces anecdotes véridiques. Mais, ce qui a fait démarrer la décision d’accorder le permis aux sourds, c’est que l’argument principal du refus, l’incapacité d’entendre le klaxon des voitures n’est plus fonctionnel au moment où l’on interdit de klaxonner dans le centre des villes, autour de 1955, afin d’éviter de déranger la population. Donc, les sourds en ont profité pour dire que, puisque le klaxon n’est plus utile, et que le regard est donc prioritaire. Sur ce, ils militent fortement, avec l’appui de nombreux personnalités politiques. Finalement, après des discussions, et des commissions, l’accord est donc donné pour que les sourds aient leur permis … en 1959 !A la condition qu’ils doivent passer une évaluation psychiatrique, avec des tests électroniques collés sur la tête. 45 années plus tard, ce test n’est plus usité, et finalement, on passe le permis plus facilement, mais, toujours après un contrôle médical.Donc, c’est clair ? Attention, bien que les sourds doivent passer une visité médicale, la majorité des entendants ne le passe pas ! Ils passent encore plus facilement le permis. Encore une illustration d’une inégalité !Je termine ici, à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.