La main des sourds

Sébastien peut utiliser la langue des signes à bord de son taxi

Depuis la mi-juillet 2020, un service de taxi est proposé aux Saint-Aignanais. Sébastien Tricot, âgé de 42 ans, est au service des habitants et des sociétés alentour.

Un service de taxi est désormais proposé à Saint-Aignan, Sébastien Tricot est au service des habitants et des sociétés alentour.

Une paroi de séparation entre l’avant et l’arrière

Cela fait trois ans que Sébastien est arrivé à Saint-Aignan avec sa famille. Il est conducteur de car scolaire depuis 2009. Une activité qui ne l’emploie que le matin et le soir. Il est donc disponible dans la journée et cherchait un complément d’activité. Aujourd’hui âgé de 42 ans, cela fait quelques années qu’il songeait à s’installer« J’ai travaillé en tant qu’aide ambulancier et conducteur de taxi pour une société de La Ferté-Bernard de 2007 à 2009 ». Il avait plutôt pensé faire du VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) au départ, mais c’est finalement une activité de taxi qu’il a créée. « L’investissement est plus élevé mais mon véhicule ne répond pas aux critères VTC ». Par rapport à l’investissement du dispositif lumineux, il a donc opté pour la location plutôt que l’acquisition.

Un véhicule équipé

Carte professionnelle de conducteur de taxi en poche, il a obtenu l’autorisation de stationnement nécessaire à l’exercice de sa profession à Saint-Aignan, de la part de la mairie, ainsi que l’autorisation d’utiliser un club noir (dispositif lumineux) plutôt que le blanc habituel, plus moderne selon lui, mais aussi pour changer et l’harmoniser avec la couleur de son véhicule.

Maîtrise de la langue des signes

Pour répondre aux normes actuelles, mais aussi aux besoins spécifiques de sa clientèle, Sébastien Tricot a aménagé et équipé son véhicule. Ainsi, conformément au décret du 31 mai dernier, il a installé une paroi de séparation entre l’avant et l’arrière, lui permettant de véhiculer deux personnes à la fois. Il dispose également d’un défibrillateur semi-automatique« Je suis équipier secouriste et je forme à tous les niveaux des premiers secours au sein de la Protection civile de la Sarthe, que j’ai intégré quand je suis arrivé au Mans, en 2005 » précise celui qui est secouriste depuis 1997.

Son taxi est un taxi tout public. Il est adapté aux personnes sourdes et malentendantes. M. Tricot, lui-même malentendant, maîtrise la langue des signes et il utilise l’application Rogervoice qui transcrit par écrit et en langue des signes les échanges téléphoniques.

À sa connaissance, Sébastien Tricot est le seul chauffeur de taxi malentendant. Il est allé à la rencontre de la société de taxi la plus proche pour se présenter. « Je ne suis pas là pour leur faire concurrence. Je suis prêt à dépanner les sociétés alentour si elles ont besoin. Mon taxi n’est pas conventionné ».

Contact : 06 26 31 54 24

Source Ouest-France - 2 Août 2020 à Saint-Aignan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.