Abdul Razak, 19 ans et sourd-muet, retrouve sa famille après 9 ans de séparation, grâce aux cours en ligne

Alors qu’une partie de la planète était confinée, les cours en ligne se sont organisés pour permettre aux élèves et étudiants de poursuivre leurs cours. Ce fut notamment le cas pour Abdul Razak, un garçon sourd-muet qui a pu poursuivre ses études malgré son handicap. Et ce n’est pas tout. Ces cours en ligne lui ont également permis de retrouver sa famille après 9 ans de séparation.

En 2011, alors qu’Abdul Razak n’avait que 10 ans, il a été retrouvé lors d’une foire à Fatehgarh Sahib, seul. Il s’était éloigné de sa famille et avait perdu le chemin du retour. Son père Tahir Ali a déclaré :

«Quand nous avons réalisé qu’Abdul Razak était porté disparu, nous avons déposé une plainte auprès de la police. Mais pendant des années, nos efforts ont été vains. »

Abdul serait alors monté à bord du mauvais bus et aurait été pris en charge par un chauffeur de camion qui l’a déposé dans un village appelé Sirhind. Là, un philanthrope de 70 ans, Gurnam Singh, l’a emmené chez lui où lui et sa femme ont pris soin de l’enfant. Il se souvient:

«Un vendeur de rue l’a trouvé errant dans les rues de Sirhind et l’a emmené dans une mosquée lorsqu’il s’est rendu compte qu’il était musulman. À la mosquée, Abdul Razak a rencontré un garçon du village de son âge, qui l’a amené dans notre village. Il a écrit son nom et le nom de ses parents. Il ne savait rien d’autre. »

Gurnam Singh a ensuite mis l’enfant à l’école pour sourds de Patiala pour son éducation, où il a également été hébergé.

Lorsque le verrouillage a été annoncé il y a 3 mois en raison de la pandémie COVID-19, l’école a encouragé plus d’accès à Internet et Abdul Razak est passé à l’utilisation d’un ordinateur pour ses cours en ligne quotidiens.

Karman Singh, haut fonctionnaire de l’école sourde, explique :

 «En échangeant des notes sur son compte Facebook qu’il a créé lors de ses cours, il a identifié un ami. En communiquant avec lui, Abdul Razak a pu retracer ses racines familiales dans la ville de Farrukhabad dans l’Uttar Pradesh.»

Le père d’Abdul, qui travaille maintenant comme tailleur, est arrivé à Patiala pour ramener son fils à la maison.

«Les mots ne peuvent expliquer l’amour qu’Abdul avait reçu de la famille de Gurnam et des autorités de son école. Ce sont les meilleurs exemples d’humanité.»

Source alnas. - 26 Juillet 2020
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.