A la une

Fenaphaco : Me Pindu Patrick consulte les interprètes des langues des signes pour sensibiliser les sourds

Le Coordonnateur national de la Fédération nationale des associations des personnes vivant avec handicap (Fenaphaco), Me Pindu Patrick, a organisé le mercredi 8 juillet 2020, une réunion de consultation des interprètes des langues des signes pour sensibiliser les personnes sourdes contre la pandémie de Covid-19.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre du projet de prévention et lutte contre cette maladie en milieu des personnes handicapées. L’objectif de cette réunion était de peaufiner des stratégies entre les interprètes et les leaders des organisations des personnes sourdes pour voir comment mettre en œuvre ledit projet. 28 centres d’hébergement ont été répertoriés dans la ville de Kinshasa et ses environs pour exécuter ce projet.

Au cours de cette réunion, Me Pindu Patrick a donné la substance du projet, échanger des modalités de fonctionnement et les primes des interprètes ainsi que quelques personnes sourdes qui seront retenues pour la sensibilisation sur terrain. Ils ont également parlé de la formation des interprètes des langues des signes, des personnes handicapées et les personnes sourdes par le comité de l’équipe de riposte ; des échanges autour de la convention des interprètes des langues des signes pour déboucher à la création d’un réseau des interprètes. Sur ce, les interprètes des langues des signes ont étalé leurs difficultés.
Rappel
Il sied de souligner que ce projet couvrira la période allant du 6 juillet au 6 décembre 2020. Et, seuls la ville de Kinshasa, la cité de Mbankana, le territoire de Kasangulu et la cité de pont Kwango ont été pris en compte par le partenaire de la Fenaphaco.

A cette occasion, Me Pindu Patrick n’a pas cessé de lancer un appel aux autres partenaires techniques et financiers pour se joindre à la Fenaphaco en vue de réaliser ce projet sur toute l’étendue de la RDC au profit des PVH longtemps oubliées. Car, jusqu’à présent, seule l’ONG OSISA a décidé d’accompagner la Fenaphaco. Dommage que le gouvernement, à travers le ministère délégué aux affaires sociales en charge des personnes handicapées et autres vulnérables, n’appuie pas ce genre d’initiative pour sauver des vies des personnes sourdes. Toutefois, il n’est pas encore tard.

Source
la Prospérité - 10 Juillet 2020
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.