Coronavirus : des masques spécifiques pour les sourds et les malentendants

0

Alors que le gouvernement réfléchit à généraliser le port du masque, des idées apparaissent pour tenter de rendre cet équipement plus inclusif. Une jeune américaine de 21 ans travaille actuellement sur un prototype semi-transparents pour que les sourds et les malentendants puissent lire sur les lèvres. 

À l’heure où l’on réfléchit à la généralisation des masques, on pense également à les rendre plus inclusifs. Par exemple, des masques semi-transparents qui permettraient aux sourds et aux malentendants de lire sur les lèvres.

C’est tout simple, il suffisait d’y penser : on ajoute une petite fenêtre transparente au niveau de la bouche. Cela va permettre aux sourds et aux malentendants de mieux communiquer avec le personnel médical, puisqu’ils pourront lire sur leurs lèvres.

Cela leur permettra aussi d’échanger plus facilement entre eux. Vous l’avez certainement remarqué, les mouvements des lèvres font partie intégrante de la langue des signes. Les masquer, c’est perdre la moitié du message. Ce masque pourrait même devenir universel. Car il permet de voir la personne sourire, d’ajouter de l’émotion à son visage et donc de rendre les contacts un peu plus humains.

Le problème, c’est qu’il doit coûter plus cher, j’imagine.

Oui, c’est sûr. Mais avec toutes les entreprises qui se sont mises à fabriquer des masques aujourd’hui, cela peut être une bonne idée d’en rendre une partie, plus inclusifs. C’est l’idée d’une étudiante américaine de 21 ans, Ashley Lawrence. Elle a commencé, en fin de semaine dernière, à fabriquer ses propres masques avec un drap et un morceau de plastique puis à les envoyer dans le monde entier. Une initiative qui a eu un énorme succès.

Vous savez si les plans seront disponibles ?

Oui, d’ici mercredi normalement. Il y aura aussi un tuto sur Youtube pour que n’importe qui puisse en fabriquer. Elle a même pensé à ceux qui ont un appareil auditif ou un implant cochléaire, donc qui ne peuvent pas mettre l’élastique derrière les oreilles. Elle propose une attache derrière la tête et le cou. Ce sont des petits détails, mais qui concernent plus de monde qu’on l’imagine.

Encore une fois, révéler les sourires derrière les masques nous ferait tellement de bien, si on devait les généraliser.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.