Ce n’est pas directement lié à la crise sanitaire que nous connaissons, mais le Coronavirus a accéléré les choses. L’unité de soins et d’accueil des personnes sourdes met en place un système de téléconsultations.

Depuis quelques temps déjà, l’unité de soins et d’accueil des personnes sourdes au CHU de Poitiers voulait développer la téléconsultation. Mais ce qui n’était encore qu’un projet est devenu une réalité avec la crise du Coronavirus. Plus besoin de se déplacer pour consulter le médecin de l’unité, Jérôme Laubreton. Les patients déjà suivis par l’unité, et pour un motif qui ne nécessite pas d’examen clinique peuvent donc demander une téléconsultation. 

Ça ne remplacera jamais un examen clinique, mais avec un bon interrogatoire c’est un excellent outil. Et dans cette période où l’on restreint les déplacements c’est très adapté.
– Jérôme Laubreton, médecin généraliste et responsable de l’unité

Et en ce moment, la peur du Covid-19 est très palpable chez les personnes sourdes.

Les sourds sont exclus de pas mal d’informations, ils sont informés en retard. On a besoin de leur réexpliquer tout ce qui concerne le virus. Si on doit retenir une chose positive de cette crise sanitaire, c’est la démocratisation des téléconsultations.
– Jérôme Laubreton, médecin généraliste et responsable de l’unité.

 L’unite de soins et d’accueil des sourds a été créée en 2011 au CHU de Poitiers. Elle est destinée à faire le lien entre les sourds et le monde médical. Elle compte un médecin aidé d’une secrétaire et d’une intermédiatrice parlant la langue des signes. Tous sont bilingues français/langue des signes. L’unité fait environ 1.300 consultations chaque année sur l’ensemble du Poitou-Charentes plus quelques départements limitophes.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.