La main des sourds

Coronavirus : les sourds-muets moins informés de la pandémie

Une campagne de sensibilisation en langue de signes s’impose afin d’informer et d’expliquer aux sourds-muets les précautions pour la prévention à la maladie. 

Depuis la déclaration du coronavirus dans le pays, les autorités congolaises ont multiplié des campagnes de sensibilisation afin d’informer la population sur les dangers de cette maladie. Les gestes barrières ont été édictés, notamment ne plus se saluer en se serrant la main ou en se faisant la bise, se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou utiliser une solution hydro- alcoolique, tousser ou éternuer sous le creux de son coude ou utiliser un mouchoir à usage unique et se maintenir à une distance de plus d’un mettre entre individu.

Déclaré pandémie par l’Organisation mondiale de la santé, le Covid-19 continue d’inquiéter avec dix-neuf cas confirmés dans le pays. Toutes les couches sociales de la population sont en alerte et ont besoin d’être informées pour éviter la propagation. Malheureusement, jusqu’à présent, aucune campagne de sensibilisation par le langage de signes n’a été organisée afin de permettre aux sourds-muets de se protéger de la pandémie.

Face à cette situation, certaines personnes se disent inquiètes et se plaignent du manque d’informations pour les sourds-muets. « Si l’on pouvait organiser une compagne d’information sur le Covid-19, traduite en langue de signes pour expliquer aux sourds-muets les précautions à prendre dans le cadre de la prévention ce sera une bonne chose », a dit un habitant de Pointe-Noire. Notons que la prévention est la meilleure manière pour éviter la propagation du coronavirus. Informer les sourds-muets de la pandémie les aiderait non seulement à faire face à cette maladie.

Source http://www.adiac-congo.com - 28 Mars 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.