Se former pour échanger avec les sourds

0

Pour partager son goût de la découverte de la langue des signes, Hélène Le Corre fait venir un intervenant sourd, du 14 au 17 avril 2020, à Trémargat (Côtes-d’Armor). Les inscriptions à cette formation sont ouvertes.

Hélène Le Corre a découvert la langue des signes avec sa petite fille, alors qu’elle ne savait pas encore parler. Cet outil ludique, imagé et très expressif, a donné à Ellie la possibilité de se faire comprendre, dès sa première année, avant qu’elle ne puisse se lancer dans la communication orale. « Au début, j’ai appris avec des livres et sur internet », témoigne Hélène.

Aujourd’hui, elle anime de manière informelle des ateliers auprès des jeunes du lycée professionnel de Rostrenen, où elle travaille en tant qu’assistante d’éducation.

« La langue des signes bébé est un outil de communication qui a le vent en poupe. Mais j’ai envie d’éveiller les adultes, professeurs et autres professionnels à la condition sourde, indique-t-elle. Ceux qui arrivent dans les écoles se retrouvent vite en détresse. »

Aller vers les personnes sourdes en apprenant leur langue

Avant de poursuivre : « C’est à nous, entendants, de faire le pas, d’aller vers les personnes sourdes en apprenant leur langue. Eux n’ont pas la chance de pouvoir le faire. »

Aussi, Hélène a contacté l’association rennaise de l’Union régionale de parents d’enfants déficients auditif (Urapeda), qui propose des formations en langue des signes francaise (LSF) et qui n’est jamais intervenue en Centre-Bretagne.

Pourtant, plusieurs professeurs du lycée de Rostrenen sont ouverts à la formation et désirent être en mesure d’accueillir les jeunes sourds dans leur établissement.

« Il y a besoin de coordinateurs pour l’organisation de formations, explique M. Demolder, président de l’Urapeda. Un intervenant sourd est accompagné par un interprète le premier jour, puis les participants vivent une immersion, qui leur donnera les bases en LSF nécessaires à une prise de contact. Après ces quatre jours, certains pourront suivre une formation plus longue. »

Hélène Le Corre a donc pris l’initiative de faire venir Frédéric Simon, sourd formateur de l’Urapeda à domicile, à la salle des associations de Trémargat, du 14 au 17 avril, de 9 h à 17 h.

L’apprentissage des signes est très ludique

Anaïg Le Naou, interprète, viendra prêter main-forte au groupe pendant quelques heures. « J’ai moi-même l’envie de signer, explique Hélène. Par curiosité, mais aussi par réaction à l’exclusion. L’apprentissage des signes est très ludique et c’est une manière de s’ouvrir à l’autre, de se rendre sensible à d’autres formes d’échange et de perception ».

À l’occasion de cette initiation, Hélène espère fédérer les entendants du secteur intéressés par la LSF. L’événement doit réunir au moins dix personnes pour voir le jour.

Du mardi 14 au vendredi 17 avril, de 9 h à 17 h, à la salle des associations. Participation : 250 €. S’inscrire auprès de l’Urapeda : formationlsf@urapeda-bretagne.fr ou au 02 99 51 91 41. Renseignements : Hélène Le Corre, tél. 06 17 89 35 34

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.