Les jeunes de Saint-Joseph s’initient à la langue des signes

0

Vendredi 14 février, les élèves de 3e du collège Saint-Joseph, à Cholet, ont prolongé l’étude du livre « Le Cri de la Mouette » par un cours pratique sur la langue des signes.

 « Attention, il faut être précis. Regardez votre main quand vous dites bonjour ou merci. La fin du geste n’est pas la même… Estelle Goubil répète les gestes devant un petit parterre d’élèves de troisième réellement concernés par le cours du jour.

Un cours un peu spécial, avec à sa tête une enseignante de la Bonnauderie, formée au langage des signes. Vous levez votre main et vous faites comme une vague de surfeur, poursuivait-elle au moment d’apprendre le s’il vous plaît. Il y a eu aussi le pardon (rapprochez vos mains et frottez-les »), le verbe avoir ( «attention, en langage des signes, on ne conjugue pas les verbes »), et bien d’autres choses encore. Cette opération-là a été imaginée par deux professeurs de français du collège Saint-Joseph : Anita Moinet et Marie de la Trollière.

Pour les sourds et… entendants

Nous avons étudié le livre « Le Cri de la Mouette » d’Emmanuelle Laborit, explique Anita Moinet. C’est son autobiographie. Emmanuelle Laborit est une actrice et écrivain, récompensée notamment par un Molière. Elle était sourde, et a dû partir aux États-Unis pour apprendre la langue des signes. Pour nous, c’était l’occasion de sensibiliser les élèves au handicap et de leur faire apprendre les rudiments de ce langage. Des enseignantes de la Bonnauderie, formées à cette technique, sont donc venues, vendredi après-midi, partager leur savoir. Un savoir essentiel pour les sourds et muets, mais aussi pour les entendants.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.