On apprend la langue des signes au collège Raymond Queneau

0
Karine Babarit (à droite), animatrice d’Anim’signe, a initié la langue des signes à vingt élèves du collège Raymond Queneau. Pour la photo, ils ont effectué le signe « I love you »

A l’initiative d’une professeure d’histoire-géographie, le collège publique de Machecoul Saint-Même a proposé aux élèves de s’initier à la langue des signes sur le temps du midi.

En janvier et février, au collège publique Raymond Queneau, vingt élèves volontaires de tous niveaux de classe confondus ont bénéficié d’une initiation à la langue des signes française (LSF). Cet atelier était animé une fois par semaine par Karine Babarit, d’Anim’signe, sourde depuis l’âge de 6 ans.

Une ouverture sur le handicap

Gaëlle Pésigot, professeur d’histoire-géographie, est à l’initiative de cet atelier. Elle explique :

Les élèves ont appris l’alphabet, les nombres et tous les mots de base leur permettant de se présenter, d’exprimer leurs émotions et leurs goûts et d’entamer une conversation simple avec une personne sourde, Les élèves se sont montrés très attentifs et motivés par cette découverte de la culture sourde. Cet atelier leur a permis plus largement de s’ouvrir au monde du handicap et de la différence.

Le collège publique Raymond Queneau envisage de reprogrammer cette action au regard du succès rencontré et de la place donnée au respect des différences au sein de l’établissement.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.