Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Municipales à Carhaix. Laure Boussard présente sa liste « d’union de gauche » pour les élections

Laure Boussard, tête de liste, a dévoilé les trente noms de la liste Une Dynamique de gauche pour Carhaix, en vue des élections municipales, ce dimanche 1er mars 2020, à Carhaix (Finistère). Elle a également évoqué leurs ambitions.

La liste menée par Laure Boussard, une Dynamique de gauche pour Carhaix, a été dévoilée, ce dimanche 1er mars 2020, en vue des élections municipales de mars 2020. Trente noms ont été retenus pour tenter de remporter la mairie de Carhaix (Finistère). L’âge moyen des candidats est de 47,8 ans.

« Aucun parti n’est représenté, indique Laure Boussard. C’est une liste d’union de gauche. Certains sont encartés, d’autres pas. » La liste a été déposée, jeudi 27 février 2020, à la sous-préfecture de Châteaulin.

Le mot d’ordre d’une Dynamique de gauche pour Carhaix : « Travailler ensemble. » Les propositions des candidats s’appuient toute sur le souhait d’une plus grande concertation avec les Carhaisiens, afin de les intégrer dans la vie municipale. « Nous ne voulons pas faire sans eux. Cela peut se décliner de différentes manières. Comme un temps d’échange avec les citoyens avant chaque conseil municipal » , propose la tête de liste.

Relancer le quartier de la gare

Ils souhaitent également mettre en place un budget participatif, à hauteur de 20 % du budget d’investissement de la commune. « Pour que les habitants puissent décider » , précise Laure Boussard.

Concernant l’aménagement du centre-ville, l’équipe déplore le mauvais état de la voirie. Un dossier important pour la tête de liste, qui veut « fluidifier la circulation et la sécuriser. Cela contribue à l’attractivité du centre-ville aussi. » La création d’un poste de coordination centre-ville est envisagée, pour faire le lien entre les commerçants, les riverains et la mairie.

Une pépinière d’entreprises

Côté économie, les candidats de la liste de gauche notent un manque de structures d’insertion. La création d’une coopérative d’activités et d’emploi fait partie des projets. Le quartier de la gare est désigné comme pouvant être un pôle à la fois d’économie, sociale et solidaire et culturelle, qui permettrait la mise en valeur du patrimoine Carhaisien. « Le quartier, laissé à l’abandon, pourrait accueillir une pépinière d’entreprises et être mis en valeur. Ce qui pourrait être pensé comme des mini-Capucins carhaisiens », ajoute Laure Boussard.

La mobilité est aussi une préoccupation de l’équipe. « Des moyens existent, il faut mieux les coordonner et étendre leurs zones de desserte » , explique Christine Perrier, 21e sur la liste.

Pour la santé, l’équipe d’une Dynamique de gauche entend favoriser la venue d’internes et la coopération entre les soignants libéraux et ceux du secteur public. Ils souhaitent également profiter du projet de la maison de santé afin de faire venir des spécialistes pour des consultations hebdomadaires.

Enfin, la transition écologique, enjeu majeur pour la liste, sera intégrée à tous les niveaux : dans l’économie, l’aménagement, le logement ou les transports.

Les candidats

Laure Boussard, 50 ans, interprète en langue des signes, Pierre-Yves Thomas, 67 ans, retraité de l’aéronautique, Martine Le Ménéec, 65 ans, infirmière psy, Kenny Delferrière, 66 ans, retraité de l’industrie automobile et VRP , Corinne Jégou-Braban, 54 ans, psychomotricienne, Nathanaël Legeard, 36 ans, ingénieur environnement, Fatiha Folgalvez, 62 ans, professeur en lycée bilingue, Claude Prigent, 65 ans, chef d’entreprise, Linda Veschetti, 42 ans, professeur d’EPS, Frédéric Hamelin, 59 ans, ingénieur du son cinéma, Amandine Hennequin, 38 ans, responsable d’un centre de loisirs, Marc Thomas, 74 ans, ingénieur retraité, Erveline Raulin, 20 ans, en recherche d’emploi, Laurent Pla, 51 ans, enseignant en lycée professionnel, Jessica David, 34 ans, mère au foyer, André Poupon, 60 ans, responsable de production dans l’agroalimentaire, Delphine Lenoir, 42 ans, assistante comptable, Loïc Guivarc’h, 45 ans, ingénieur, Nina Jégou, 22 ans, étudiante en criminologie, Erwan Brot, 36 ans, greenkeeper au golf de Carhaix, Christine Perrier, 54 ans, conseillère en insertion professionnelle, André Cren, 65 ans, retraité de la fonction publique territoriale, Martine Le Pesq, 57 ans, enseignante retraitée, Daniel Laporte, 62 ans, retraité de France Télécom-Orange, Marie-José Le Ménéec, 59 ans, infirmière, René Le Coënt, 57 ans, ex chauffeur, Aleftina Thomas, 63 ans, interprète trilingue, Jean-Claude Herviou, 75 ans, cadre retraité, Danielle Corvellec, 74 ans, retraitée du Trésor Public, Patrice Marquer, 58 ans, cariste.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.