La main des sourds

« Skam France » : « Noée, je l’ai appelée “Tempête” en langue des signes », raconte Winona Guyon

Rencontre avec Winona Guyon qui campe Noée dans la saison 5 de « Skam France »…

  • Le cinquième épisode de la 5e saison de Skam France sera disponible ce vendredi à 18 heures sur France.tv Slash.
  • Cette saison suit le destin d’Arthur, un adolescent confronté à l’apparition d’une « surdité brusque ».
  • Pour cette cinquième saison, la « Skamfamily » a intégré deux personnages principaux sourds, campés par deux comédiens sourds, Winona Guyon et Lucas Wild. L’actrice, d’origine lyonnaise, raconte son expérience.

Elle est la révélation de la saison 5 de Skam France ! Dans ce succès qui cumule plus de 100 millions de vues sur le Web, la solaire Winona Guyon, « sourde de naissance » campe Noée, l’adolescente qui va faire découvrir à Arthur, confronté à l’apparition d’une « surdité brusque », le monde et la culture des sourds. L’actrice d’origine lyonnaise raconte à 20 Minutes son intégration dans la « Skamfamily », composée jusqu’ici de comédiens et techniciens entendants.

Comment êtes-vous arrivée dans « Skam France » ?

L’International Visual Theatre a transmis une vidéo qui disait qu’il y avait un casting et que Skam France cherchait des comédiens sourds. Au départ, je n’y ai pas vraiment prêté attention. Et c’est mon père qui m’a dit : « Vas-y ! Essaye de passer ce casting ». Dans ma famille, c’est vrai, qu’il y a beaucoup d’artistes et de comédiens. J’ai envoyé une vidéo pour ce casting. J’ai rencontré David Hourrègue, le réalisateur, qui a flashé sur moi. C’est vrai que j’ai eu très peur au départ. J’ai été fan dès le départ de la série norvégienne Skam. La réponse devait arriver normalement trois jours après la rencontre et le lendemain, j’ai su que j’étais prise. C’était une grande surprise pour moi ! J’ai eu du mal à réaliser la chance que j’avais mais j’étais très motivée à porter cette responsabilité de représenter le monde des sourds.

Comment s’est déroulé le tournage ?

J’ai vraiment fait mon maximum. J’ai essayé de braver les obstacles et j’ai tout donné et tout ça, grâce au soutien de l’équipe. L’équipe a été très accueillante, très chaleureuse, attentive, compréhensive et à l’écoute. Ils ont pris le temps pour communiquer avec moi. Ça a été une grande source de motivation aussi pour tout leur donner. C’était un grand moment de magie, j’ai plongé dans un autre monde. En revenant à la vie réelle, je me suis dit : « C’est ouf ! » Petit à petit, on reprend ses marques et ses habitudes aussi.

Comment décririez-vous Noée ?

Quand j’ai lu le scénario, j’ai découvert Noée qui est une tempête. Je l’ai appelée comme ça en langue des signes, parce que c’est une vraie tempête. C’est une rockeuse, elle est antisociale, rebelle. Je me suis dit : « C’est parfait », parce qu’elle me ressemble beaucoup. Sur le plan du caractère, nous sommes très proches, elle et moi. Elle a finalement été facile à jouer pour moi. Elle m’a aussi permis d’apprendre plein de nouvelles choses !

Comment voyez-vous la relation entre Noée et Arthur ?

C’est une relation intense et profonde. Noée, c’est sa lumière ! Arthur, il est fond du trou, il a complètement plongé au moment de leur rencontre. Elle est donc là pour le repêcher et lui dire qu’il y a d’autres sourds comme lui. Elle est là pour le rassurer et lui dire qu’il n’est pas tout seul. Elle lui apporte de la positivité et les clés pour aborder ce nouveau monde qu’il découvre. Arthur découvre tardivement le monde des sourds. Il en prospection, il est perdu, il ne comprend pas, il est dans un entre-deux. Grâce à Noée, il découvre son identité et accepte ce nouveau monde qui vient à lui. Elle lui ouvre les portes.

Quelles ont été les premières réactions après la diffusion des premières séquences avec Noée ?

J’ai été surprise de voir qu’en étant simplement dans un plan de dix secondes, il y ait autant de réactions, de félicitations ! J’ai pu constater que de nombreux spectateurs ne connaissent pas le monde des sourds. Certains utilisaient l’expression « langage des sourds » au lieu de « langue des signes ». D’autres avaient des réactions de pitié et me disaient : « Oh, la pauvre ! », ce genre de choses… Mais, je trouve que c’est bien parce que Skam France va faire changer le regard et montrer que tout est possible. C’est d’autant plus utile. Ça, ce sont les réactions des entendants, il y a des maladresses, des incompréhensions, c’est normal. La réaction des sourds, c’est délicat. Les sourds sont une minorité, qui a beaucoup souffert par le passé, avec des erreurs de représentation, des maladresses, etc. Il y a beaucoup de sensibilité par rapport à ça. Donc, ça peut susciter de l’énervement au sein de la communauté. Donc, il faut toujours avoir beaucoup de prudence par rapport à ça.

Etes-vous partante pour camper Noée dans d’autres saisons, si on vous le proposait ?

Sans hésitation !

Source https://www.20minutes.fr - 7 Février 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.