« L’œil et la main », le monde par les yeux des sourds

0

Diffusé sur France 5, le magazine « L’œil et la main » est la seule émission télévisée bilingue français-langue des signes. Ce lundi 27 janvier, elle fête son 25e anniversaire avec un beau reportage dans un village de Bali où Sourds et entendants forment une communauté soudée où règnent respect et entraide.

Depuis vingt-cinq ansL’œil et la main, diffusée trois lundis par mois, offre une fenêtre sur le monde des sourds. Seule émission télévisée bilingue français-langue des signes, elle rend compte des progrès médicaux comme des initiatives susceptibles d’améliorer le quotidien (éducation, loisirs…). Mettant en lumière la culture et les combats des malentendants, elle brosse aussi le portrait de personnalités fortes, comme le surfeur sourd Pierre-Olivier Coutant (le 10 janvier) ou Jean Grémion, fondateur de l’International Visual Théâtre, premier théâtre sourd en France (le 17 février).

Le magazine fête son anniversaire par un reportage célébrant le vivre-ensemble. Dans « Bali, un village sans barrières », Laurent Valo, l’un des six présentateurs en alternance, se rend à Bengkala, qui compte 43 personnes sourdes sur 3 000 habitants. Ici, la quasi-totalité de la population comprend la langue des signes locale appelée katakolok. Sourds et entendants, qui ont grandi ensemble, forment une communauté soudée où règnent respect et entraide.

Un patrimoine à préserver

À la supérette, la caissière téléphone à l’électricien à la demande d’un père de famille malentendant, tandis qu’à l’école, les leçons de la maîtresse sont traduites simultanément en langue des signes. D’un combat de coq aux cérémonies religieuses de la pleine lune, d’un repas à une baignade dans la rivière, Laurent Valo partage le quotidien de quelques-unes des douze familles de sourds et recueille le témoignage des jeunes qui choisissent souvent de rester au village, où ils échappent à toute discrimination.

Bengkala, devenu une attraction touristique, a également éveillé la curiosité des scientifiques. Certains expliquent la présence historique des sourds dans ce village de montagne isolé par d’anciens mariages consanguins. D’autres y étudient l’apparition de la langue des signes chez les tout-petits. Un motif de fierté pour cette communauté soucieuse de préserver son patrimoine et son atmosphère harmonieuse.

L’œil et la main, lundi 27 janvier, à 10 h 10 sur France 5

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.