Scolarisation des enfants sourds – bientôt une cartographie nationale

0

L’école doit donner sa chance à chacun. Un enfant qui vit une situation de handicap doit pouvoir étudier dans les mêmes conditions que les autres, et c’est pourquoi nous travaillons à la création d’un grand service public de l’école inclusive.

Depuis la rentrée 2019des améliorations importantes ont été apportées pour accompagner la scolarité des 340 000 élèves en situation de handicap :

  • une hausse de 25% du budget de l’éducation nationale dédié à l’accompagnement de ces élèves par rapport à 2017 (soit un budget de 2,4 milliards d’euros par an)
  • la mise en place de pôles inclusifs d’accompagnement pour coordonner les écoles et les accompagnants
  • une amélioration du statut des accompagnants (en 2017, la moitié d’entre eux était sous contrat précaire)
  • la création de cellules de réponse aux familles pour apporter des réponses sous 24h

Ces avancées sont importantes, mais je veux aussi saluer le travail indispensable effectué au quotidien à Argenteuil et Bezons par les personnels académiques, socio-éducatifs ou médicaux, que j’ai l’occasion de rencontrer régulièrement pour évoquer ces enjeux.

Beaucoup reste encore à faire cependant car la situation reste difficile pour de trop nombreuses familles. C’est le cas notamment pour la scolarisation des enfants sourds et malentendants. Une problématique sur laquelle j’ai été alertée à Argenteuil pour les enfants de l’école intégrée Danielle Casanova et pour lesquels nous avons, avec l’Académie, la MDPH et l’ARS, travaillé pour apporter des réponses aux familles.

J’ai souhaité alerter officiellement le Gouvernement sur cet enjeu par le biais d’une question écrite, dont la réponse m’a été apportée fin décembre. Je prends notamment note du fait que le Gouvernement s’est engagé dans sa réponse à mettre en oeuvre une cartographie des lieux d’accueil et de scolarisation des 10 600 élèves sourds et malentendants de France.

C’est une avancée qui me parait importante pour que les familles puissent s’organiser au mieux et surtout permettre aux enfants de suivre une scolarité dans les meilleures conditions possibles.

Retrouvez ma question et la réponse du Gouvernement ci-dessous ou bien sur le site de l’Assemblée nationale en cliquant ici.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.