Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Six ateliers pour apprendre la langue des signes à Carrés d’As

Le 9 janvier a eu lieu le premier d’une série de six ateliers d’initiation à la langue des signes, dans les locaux de Carré d’As. Animés par Céline Marrec-Lamy, qui a créé l’association « Ouvrir leurs ailes », ils sont destinés à donner aux parents, mais aussi aux nourrissons de moins de 3 ans, les moyens de communiquer.

Sophrologue diplômée depuis décembre dernier, c’est ce langage si particulier qui l’a amenée à cette discipline. En 2014, elle décroche son diplôme de formatrice, poussée par son incompréhension face aux pleurs de son nouveau-né.

« Le bébé « signe » dès 8 mois »

Depuis, la jeune femme apprend aux autres à exprimer avec leurs mains leurs besoins, leurs envies : « Dès l’âge de 6 à 8 mois, l’enfant est capable de « signer ». C’est d’abord la gestuelle qui amène à l’oralité. Le but de mes ateliers, c’est d’apprendre, aux bébés comme aux parents, à utiliser certains signes au quotidien, en parlant et en articulant, ce qui permet de poursuivre l’apprentissage de l’oralité ».

Prochains ateliers
les 16, 23 et 30 janvier

La demande est telle que Céline Marrec-Lamy anime en moyenne un atelier par jour, ce qui est bon signe : « J’ai beaucoup de demandes de la part des professionnels de la petite enfance, assistantes maternelles, crèches, ainsi que des orthophonistes ou, plus récemment, des personnels des IME (Instituts médico-éducatifs) ». Sachez enfin qu’une participation modeste, de 25 € pour les six séances, est demandée.

Les prochains ateliers sont prévus les 16, 23 et 30 janvier, de 10 h 30 à 12 h.
Pratique
Contact : Céline Marrec-Lamy, au 06 51 18 09 90, ou sur ouvrirleursailes@outlook.fr

Lors du premier atelier d’initiation à la langue des signes animé par Céline Marrec-Lamy, le 9 janvier, à Carré d’As, on trouvait Isabelle, Nicolas et leur petite Madeline, 4 mois. Si pour eux, cet atelier était une première, ce n’était pas le cas d’Erell, maman de deux enfants, bibliothécaire dans le secteur de la jeunesse. « Avec ma petite June, 3 mois, c’est la seconde fois que je participe à des ateliers de ce type. Mais peut-on encore parler d’initiation, depuis les huit séances que j’ai suivies avec mon aîné, Duane, trois ans et demi aujourd’hui. On a commencé alors qu’il n’était âgé que de quelques jours… »

« Les signes, c’est du dessin en 3 D »

« À l’âge de 15 mois, tout est venu d’un coup. Il s’est mis à parler et, dans le même temps, il a commencé à « signer », au point qu’il en apprenait un nouveau chaque jour. Les différentes étapes d’apprentissage permettent d’éclaircir le propos des parents, c’est ni plus ni moins que du dessin en 3 D. Aujourd’hui, je suis revenue avec ma fille, histoire d’avoir une sorte de piqûre de rappel car, avec l’arrivée de la parole chez son enfant, on « signe » de moins en moins. C’est peut-être un peu dommage, car il est clair que ça apporte un vrai plus à la communication entre enfant et parents. Sans compter que ça m’est très utile avec les jeunes enfants, dans mon quotidien et mon travail ».

Source https://www.letelegramme.fr - 9 Janvier 2020
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.