Le chauffeur oublie un enfant sourd dans son bus scolaire

0
Les enfants devraient se sentir en sécurité en montant dans un bus scolaire. Image

Le gamin de cinq ans est resté enfermé dans le véhicule pendant la pause de midi. Un traumatisme, selon son papa établi à Tavannes (BE)

Oublié par un chauffeur dans son bus scolaire, un garçon sourd de cinq ans est resté enfermé pendant la pause de midi. Dans «Le Journal du Jura» le papa dénonce une situation jugée traumatisante pour, dit-il, «qu’elle ne se répète pas».

L’oubli date du 10 décembre. Parti d’une école spécialisée à Bienne, l’enfant malentendant n’est pas arrivé comme prévu à l’école de Tavannes pour son repas de midi.

Ne voyant pas venir le petit garçon, les responsables de l’école ont contacté ses parents, rendus fous d’inquiétude . Un coup de fil à l’Ecole du langage du Battenberg a permis d’établir que l’enfant était monté dans son bus scolaire. Contacté, le chauffeur du véhicule a alors affirmé avoir déposé l’enfant à Tavannes.

Devant chez lui

Le père a imaginé les pires scénarios pour son fils qui peine à s’exprimer. Mais un quart d’heure plus tard, le chauffeur l’a rappelé pour annoncer qu’il avait retrouvé l’enfant dans son bus parqué devant chez lui pendant qu’il était rentré dîner.

Le garçon s’était vraisemblablement endormi. Depuis cet incident, il a peur de prendre le bus et pour son père, la confiance est rompue tant avec ce conducteur qu’avec la compagnie Funicar Eurobus.

Erreur humaine

Dans «Le Journal du Jura», la société de transports biennoise Funicar admet une double erreur humaine, sachant que «les enfants pris en charge par les bus scolaires sont placés sous la responsabilité des chauffeurs».

Chaque début d’année scolaire, les chauffeurs reçoivent les dossiers complets des enfants véhiculés: lieu de départ, d’arrivée, contact des parents et écoles fréquentées.

Bien sortis

Le chauffeur concerné s’est vu reprocher de ne pas avoir vérifié que tous les enfants étaient bien sortis du véhicule et d’avoir modifié son itinéraire en raison d’un enfant malade.

Suite à cet incident, Funicar a adressé un avertissement au chauffeur fautif, ainsi qu’une lettre aux parents du garçon.

Une séance d’information a été organisée avec tous les chauffeurs, a qui une circulaire relatant cette affaire sera adressée. Quant au papa, il réclame une rocade de chauffeurs sans exclure le dépôt d’une plainte.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.