Val-de-Marne : le département révolutionne son accès aux sourds et malentendants

0
Créteil, jeudi 12 décembre. Les agentes malentendantes se prêtent au jeu pour tester Acceo, logiciel qui permet aux personnes souffrant d’un handicap auditif d’échanger en direct avec leur interlocuteur. Julien Allart, directeur commercial d’Acceo leur répond.

La collectivité a présenté récemment le dispositif Acceo, imaginé par une entreprise de Saint-Maur-des-Fossés et qui rend accessible 300 équipements publics.

Joindre le département pour une place en crèche, c’est très simple pour un usager lambda, un coup de fil au 39 94 et le tour est joué. Mais quand on est sourd, malentendant ou aphasique, la situation se complique. Il faut faire des mails, se déplacer accompagné d’un entendant, etc.

Une galère à laquelle le conseil départemental du Val-de-Marne vient de remédier. La collectivité a présenté récemment le dispositif inclusif Acceo, après son démarrage en juin dernier.

« C’est une avancée majeure dans l’accueil des usagers et pour faciliter leurs démarches », s’enthousiasme Sokona Niakhate (FG), conseillère départementale en charge de la démocratie participative. Et en droite ligne de la volonté du président PCF Christian Favier, comme le rappelle l’élue, d’être « plus proche des usagers ».

Un investissement de 25 000 €

Depuis quelques années déjà, les voeux au personnel et aux personnalités sont retranscrits en langue des signes. Mais là, pour un investissement de 25 000 €, la plate-forme Acceo rend accessible 300 équipements publics. Que ce soit les services centraux à l’hôtel du département, la MDPH, les collèges, les crèches, les PMI, ou encore les foyers d’accueil pour mineurs, la Cité des métiers, le MAC Val… Et même le 39 94, la plate-forme téléphonique qui centralise les demandes des Val-de-Marnais.

Comment ? Il suffit pour le public de télécharger gratuitement l’application Acceo. Laquelle recense tous les services, boutiques et collectivités adaptées.

Démonstration avec le directeur commercial d’Acceo, Julien Allart qui se transforme en agent du département. Geneviève, 60 ans, malentendante de naissance, et qui travaille au service comptabilité du département, joue l’usagère. Elle sélectionne le logo, la communication s’enclenche. Elle pose sa question et la réponse fournie par Julien Allart lui arrive sur son téléphone, retranscrite.

Mais la réponse peut aussi être donnée en langue des signes, directement sur son téléphone également. Cette fois, c’est un traducteur branché en visioconférence qui échange avec la personne.

« Cela va changer la vie »

L’usager peut enfin profiter de ce système lorsqu’il est directement face à un agent. Pour faciliter les échanges, certains sites ont ainsi été équipés de matériel tablette ou ordinateur, comme l’accueil de la MDPH, l’accueil du bâtiment Solidarités, les espaces autonomie, et les permanences dans les villes.

« Au quotidien, cela va changer la vie, témoigne Geneviève, qui profite déjà de l’environnement Tadeo au travail. Sinon, il faut faire des mails, se débrouiller comme on peut. Mais il faudrait pouvoir aussi appeler un médecin, un hôpital pour une urgence, un rendez-vous. »

C’est en 1993 qu’Acceo, anciennement Delta Process, a démarré ses activités à Saint-Maur-des-Fossés. Aujourd’hui, l’entreprise pèse 110 employés et compte trois plateformes, à Saint-Maur, Lyon et aux Bouchoux, dans le Jura où une école de formation de transcripteurs a même été ouverte.

Le handicap auditif concerne 10 % de la population

« 10 % de la population présente un handicap auditif, contextualise Julien Allart. Nous avons d’abord lancé Tadeo en 2007 pour équiper les personnes malentendantes sur leur lieu de travail. Mais il y avait besoin de solutions pour accueillir les usagers dans les établissements ouverts au public, parce qu’on pense aux sourds mais il y a aussi toutes les personnes âgées. »

Et en la matière, selon ce spécialiste qui a équipé vingt départements, 2 500 villes, le réseau Pôle emploi, des banques, des assurances…, le Val-de-Marne n’est pas si mal positionné. L’académie de Créteil, la préfecture et des villes comme Saint-Maur, sont déjà équipées ou en cours d’équipement.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.