La langue des signes, un atout de plus pour les collégiens de Malraux

0
Gaëtane et les élèves lors d’un jeu de rôle studieux et rigoureux, toujours dans la bonne humeur, pour apprendre la langue des signes.

Des élèves de 4e  et de 3e  du collège Malraux de Pontarlier apprennent la langue des signes avec l’association Apach’Evasion. Un bagage de plus pour ces jeunes très motivés qui sont aussi en option sport.

Les jeunes en classe de 4e  et de 3e  du collège Malraux de Pontarlier qui choisissent l’option du sport partagé le font en toute connaissance de cause et sont enthousiastes. Ainsi, un groupe de 12 élèves de 3e  réunis ce mardi 17 décembre, travaille la langue des signes avec Gaëtane Tissot, des Fourgs.

Mieux vivre ensemble

Chloé est très satisfaite d’avoir choisi l’option : « J’adore les randos en joëlette, la pétanque et la semaine dernière le torball, jeu de ballon à grelots, pratiqué avec des malvoyants. »

Lucie Vincent, responsable et permanente à l’association Apach’Evasion, qui propose des activités de pleine nature aux personnes en situation de handicap , précise : « L’objectif premier est de former des jeunes pour qu’ils acquièrent les compétences nécessaires à l’accompagnement d’élèves en situation de handicap. Ce petit groupe a pour mission de sensibiliser leurs camarades valides au monde du handicap pour mieux vivre ensemble. Les apprentissages se font les mardis pour les 3e  et les jeudis pour les 4e , les rencontres avec les IME ont lieu les mercredis après-midi ».

La langue des signes a été ajoutée aux différents sports, « car elle permet d’établir un contact avec les jeunes déficients sourds mais aussi les autistes », poursuit Lucie.

« Seul, on ne peut pas le faire »

Et les collégiens comme Louanne apprécient : « J’ai appris à parler à des personnes en situation de handicap, je voulais m’ouvrir à elles ». Quand sa camarade Élodie a eu « envie de découvrir ce monde-là » et aime « les sorties variées ». « On a choisi cette option, ce n’est pas une obligation, on est douze, ensemble, et on est soudé ! Seul, on ne peut pas le faire », reprend Arthur.

Romain, avec une licence de sport fait un stage de deux mois à l’association (filière Apas, Activité physique adaptée et santé), il encadre les jeunes sous la houlette de Cédric Siron, le président d’Apach’Evasion.

Tiago, Mano, Audrey, Chloé, Arthur, Antoine, Louanne, Élodie, Bartholome, Ulysse, Noé et Alexandre participent avec beaucoup de plaisir aux jeux studieux et rigoureux proposés par Gaëtane. Ces jeunes possèdent un capital-ressources extraordinaire et qui plus est dans la bonne humeur !

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.