La main des sourds

L’Institut des sourds ouvrira sa table le soir au public

Le restaurant d’application de l’Institut des sourds de la Malgrange, formant des élèves déficients auditifs aux métiers de bouche, proposera des menus à 15 €, trois ou quatre soirs dans l’année. Cette ouverture sur l’extérieur prépare l’insertion professionnelle des jeunes et promeut leurs savoir-faire.

quelques minutes du service en salle, Zoé, 17 ans, se prépare au coup de feu en cuisine. Elle fait partie de la quinzaine d’élèves formés à devenir cuisiniers, agents polyvalents de restauration ou assistants techniques en milieu familial et collectif. Ils sont mobilisés pour le grand soir : le premier dîner servi au restaurant d’application de l’Institut des sourds de la Malgrange, dans la superbe salle La Rotonde.

« Je suis un peu stressée mais ça va aller », confie l’adolescente. Elle prépare un CAP cuisine et envisage de poursuivre sa formation par un bac pro. Comme les autres élèves, elle sait qu’elle peut compter sur le soutien et les conseils avisés de Julie Amet, le professeur technique enseignant la cuisine à l’institut.

Avec leur professeur, les futurs « chefs » ont élaboré un menu composé d’un millefeuille de légumes et bacon à la crème de céleri au basilic, une épaule d’agneau avec pommes Anna et tomates confites, des fromages de « notre belle région », et une génoise de framboises avec crème chantilly.

Les plats sont destinés à une quarantaine de personnes, représentant l’Agence régionale de santé (ARS), la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de Meurthe-et-Moselle et des établissements partenaires de l’Institut des sourds de la Malgrange. Tous ont été invités à l’occasion de la première ouverture en soirée du restaurant d’application. Il n’était jusqu’alors ouvert qu’à midi au personnel de l’Institut.

« Pour les élèves, c’est vraiment une première, une mise en situation réelle devant une clientèle extérieure », souligne Julie Amet, apprenant aux jeunes à faire une cuisine élaborée avec des produits de saison. « C’est assurément très formateur et très motivant ».

Cette première réussie est le fruit d’un travail collectif porté par une équipe pédagogique enthousiaste, comme le soulignent Hélène Doyen, responsable pédagogique du lycée, et Jacques Celerier, directeur de l’institut. L’établissement accueille et suit en tout 200 élèves déficients auditifs ou souffrant de troubles spécifiques du langage, de la maternelle au lycée. « Nous avons cinq enseignantes qui ont fait un travail incroyable pour la réussite du projet. »

Prochaine ouverture le 19 mars 2020

L’ouverture du restaurant d’application certains soirs au public, sur réservation, va permettre de préparer l’insertion professionnelle des jeunes et de promouvoir leurs savoir-faire plus largement. C’est une vitrine pour l’ensemble du lycée professionnel de l’Institut des sourds puisque les décors des tables ont été réalisés par les élèves en formation dans les sections menuiserie, métiers d’art et aménagement paysager .

Le restaurant d’application de l’Institut des sourds de la Malgrange proposera des menus à 15 € au public (boisson comprise), trois ou quatre soirs dans l’année, à La Rotonde. Les prochaines ouvertures sont programmées le 19 mars et au mois de mai. « Et en septembre , le premier coup de pioche sera donné pour construire une nouvelle cuisine centrale et un nouveau restaurant pédagogique », annonce Hélène Doyen. « Il y aura deux années de travaux ».

Source https://www.estrepublicain.fr - 17 Décembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.