Le Grand Conseil genevois traduit en langue des signes

0

A Genève, les personnes sourdes et malentendantes pourront suivre ce jeudi le Grand Conseil en langage des signes. Grâce à une modification de la loi d’organisation du parlement genevois, un appel d’offre a été lancé et c’est la société Swisstext qui a remporté le mandat. La traduction en langue des signes sera disponible sur internet.

Une première phase test est menée jeudi et vendredi, lors des séances consacrées au budget 2020 du Canton. Vu la difficulté de traduire des propos en direct, deux traducteurs vont se partager la tâche. Léman bleu ne peut accueillir d’incrustation et il n’y aura pas de traduction simultanée en langue des signes mais un sous-titre est prévu. C’est un amendement du député socialiste au Grand Conseil Cyril Mizrahi qui a permis cette innovation unique en Suisse. Cyril Mizrahi.

Pour le député socialiste, il est indispensable d’inclure ces personnes dans le débat démocratique.

Le lancement officiel de la traduction en langage des signes est prévu en janvier. En suisse 10’000 personnes souffrent de surdité et 800’000 sont malentendantes, selon la Fédération suisse des sourds.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.