A la uneDOM-TOM

Ophély Mézino, la Française en lice pour Miss Monde : “Je veux mettre en avant la culture de la langue des signes”

Première dauphine de Vaimalama Chaves, la jeune Guadeloupéenne de 20 ans prend la direction de Londres ce mercredi 20 novembre pour le début d’une aventure de trois semaines qui la mènera jusqu’à l’élection de Miss Monde le 14 décembre. LCI l’a rencontrée deux jours avant le grand départ.

Ses valises n’étaient pas encore bouclées. Mais s’élevaient déjà au nombre de cinq d’après ses premières estimations. “Il va faire froid à Londres donc les vêtements chauds prennent plus de place”, nous explique Ophélyzino. Miss Guadeloupe et première dauphine de Vaimalama Chaves, Miss France 2019, la jeune femme de 20 ans a fait une halte dans les locaux de LCI lundi 18 novembre.

Deux jours plus tard, elle embarquait pour une aventure dont elle a toujours rêvé sans jamais trop l’espérer : un concours de beauté international. C’est à elle que l’Organisation Miss France a confié la mission de représenter la France lors de Miss Monde, qui se tiendra dans la capitale anglaise le 14 décembre. À ses côtés chez LCI lundi, Maëva Coucke – Miss France 2018 qui tentera elle sa chance à Miss Univers début décembre – lui glisse déjà quelques conseils précieux. “N’oublie pas de prendre de quoi grignoter dans ta chambre”, glisse celle qui a fini dans le top 14 l’an dernier. C’est vrai qu’on n’y avait pas forcément pensé…

https://www.instagram.com/p/B5AbG6to2s3/?utm_source=ig_embed

Ophélyzino – Je crois que ça a été un choix logique pour l’Organisation Miss France parce que Maëva Coucke avait déjà participé à Miss Monde et qu’elle ira cette année à Miss Univers.

Quelle a été votre réaction après avoir appris la nouvelle ?

Depuis l’annonce de Vaimalama, évidemment les internautes et les autres posaient des questions sur ma participation. J’ai reçu un coup de fil de Sylvie Tellier alors que j’étais en déplacement. Elle m’a dit : “Est-ce que tu veux participer à cette élection ?”. J’ai répondu : “Oui, avec un grand grand plaisir. Ce serait vraiment un honneur pour moi de représenter la France”. J’étais sur la route et je n’ai pas réalisé tout de suite. C’est au moment de l’annonce officielle que je me suis dit : “D’accord, les choses sérieuses commencent”.

Comment se prépare-t-on à ce concours, qui n’a rien à voir avec celui de Miss France ?

C’est vrai ! C’est quand même trois semaines de compétition avec 130 candidates et différentes épreuves qui nous permettent de cumuler de nombreux points. C’est une préparation complète, qui inclut des cours d’anglais, du sport et surtout les looks parce qu’il faut s’habiller pendant trois semaines à Londres, où il fait assez froid. C’est très intense sur tous les points.

Vous avez pris part à la tournée Miss France, le show donné lors des élections régionales depuis le mois de juin. Cela vous a-t-il aidée en vue de Miss Monde pour être plus à l’aise sur scène et face à la caméra ?

J’ai eu l’honneur de pouvoir participer à cette belle tournée des galas Miss France et je les en remercie. Oui, ça m’a remise un peu dans le bain des Miss. C’était un rythme très soutenu. J’apprécie vraiment d’être sur scène donc faire des spectacles pendant plusieurs mois à travers la France, je pense que ça m’a beaucoup aidée pour l’élection de Miss Monde.

Le concours de Miss Monde met en avant des projets caritatifs dans le cadre de sa section “Beauty with a purpose” – “une beauté avec un but”. Allez-vous poursuivre votre sensibilisation à la cause des sourds et malentendants ?

Exactement, je suis marraine de l’association “Bébian un autre monde” sur mon île. Mes deux parents sont sourds, donc je suis une enfant entendante de parents sourds : une CODA (Child of Deaf Adult, ndlr).  Et évidemment que lors de cette élection de Miss Monde, j’aimerais mettre en avant la cause des sourds et pouvoir lutter pour toute cette belle communauté, mettre en avant la culture de la langue des signes. Mon projet précis serait de créer un foyer pour les sourds en Guadeloupe.

Je suis vraiment très très motivée pour ramener une nouvelle couronne et une nouvelle écharpe à la France– Ophélyzino

C’est vrai que, comme Maëva, j’aime beaucoup défiler donc j’espère pouvoir aussi remporter cette épreuve. J’aimerais aussi me distinguer dans la catégorie du projet humanitaire, le Beauty with a purpose, car c’est quelque chose de vraiment très important pour moi. Mettre en avant la communauté des sourds lors de cette élection, je trouve que ce serait un beau symbole.

Toujours l’an dernier, dans le questionnaire que vous avait soumis LCI avant l’élection de Miss France, vous nous aviez dit “avoir les pieds creux et par conséquent peu d’équilibre”. Est-ce que ça va mieux ?

Euh… non (elle rit) ! C’est toujours le même problème lorsque je dois commander des chaussures, malheureusement certaines ne me vont pas. Je n’ai pas résolu ce problème de pieds creux mais pour le défilé, on s’adapte !

L’élection de Miss Monde a lieu le même jour que celle de Miss France, le 14 décembre. Du coup, ça enlève un peu de pression de se dire que les regards seront tournés vers Marseille et non vers Londres ?

Alors il faut savoir que l’élection de Miss Monde se déroule en général l’après-midi donc ça va être une journée Miss, j’espère pour les Français. C’est vrai que j’aurais aimé être quand même à Marseille le 14 décembre avec mes amies parce que pour nous aussi c’est la fin d’une année, ça marque la fin de notre titre régional et de notre titre de dauphine. J’aurais aimé aussi être auprès de Vaimalama pour sa remise de titre. Mais je serai là avec la pensée et avec le coeur.

Qui sera à vos côtés à Londres ?

Ma famille fait le déplacement. Certains arrivent de Guadeloupe, d’autres de Paris et même de l’île de la Réunion. Ils arrivent un peu en masse pour me soutenir.  Londres ce n’est pas très loin donc on a la chance de se réunir pour ce bel événement. 

https://www.instagram.com/p/B3hokmHIGAX/?utm_source=ig_embed

Vous allez l’entendre souvent pendant les trois prochaines semaines. Aucune Française n’a été sacrée Miss Monde depuis Denise Perrier en 1963. L’objectif, c’est de ramener la couronne à la maison ?

Effectivement, c’est l’objectif ! Il faut vraiment y croire, il faut croire en ses rêves. C’est quelque chose que j’avais gardé enfoui en moi, ce fait de pouvoir participer à une élection internationale. Aujourd’hui j’y suis donc je vais me donner les moyens d’y arriver. Je suis vraiment très très motivée pour ramener une nouvelle couronne et une nouvelle écharpe à la France.

On sait que le vote du public est important lors de l’élection de Miss Monde. Comment peut-on voter pour vous ?

Je vous invite à télécharger l’application Mobstar sur vos téléphones. C’est gratuit et vous pouvez voter pour moi plusieurs fois tous les jours en likant mes photos !

Source
https://www.lci.fr - 20 Novembre 2019
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.