Des ateliers de langue des signes, pour ouvrir le regard des entendants

0

Le dernier samedi du mois de septembre est consacré à la Journée mondiale des sourds et de la surdité. Déjà, le 23 septembre, journée internationale de la langue des signes, le Collège Général de Gaulle, au Moule proposait depuis ces ateliers de sensibilisation à cette langue

C’est la deuxième journée internationale de la langue des signes de l’histoire après celle de l’an dernier, à la même date. Alors que parallèlement depuis l’année 1958, la journée mondiale des sourds se déroule le dernier samedi du mois de septembre. Son but est de sensibiliser la population à la reconnaissance de la culture sourde et la langue des signes.Mais de plus en plus, des initiatives ici et là, donnent du sens à toutes ces journées de sensibilisation.
Au Moule, Antoine Cazalon professeur de Mathématiques au Collège Général de Gaulle, est à l’initiative des ateliers de langue des signes, au collège. Loin de sa fonction de professeur de mathématiques, il tombe littéralement amoureux de cette langue et décide de la faire découvrir à ses élèves…

Pour formaliser cet atelier, il a fait appel à l’association « Bébian, un autre monde » qui s’est donnée pour mission de valoriser la langue des signes et la culture sourde, en Guadeloupe…

L’occasion est donc toute trouvée, en cette journée internationale de la langue des signes. Et face à ces interprètes d’un autre genre pour ses enfants qui ne souffrent d’aucun handicap auditif, finalement la discussion s’avère d’un grand intérêt pour eux.

Depuis le début de l’année, le collège Général de Gaulle, au Moule, compte en son sein, un élève de 6ème, malentendant qui ne souffre d’aucune discrimination, grâce certainement à cet atelier en langue des signes.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.