Dans ce restaurant, commandez votre plat en langue des signes

0
Baptiste Boucherie, à droite, a ouvert le Resto Chut, à Bordeaux, avec Geoffroy Bernard et Fanny Andrade, en mars 2019.

Au Resto Chut, à Bordeaux, inutile d’appeler la serveuse, elle est sourde. Pour commander votre plat, vous êtes invité à le faire en langue des signes. Rencontre.

En plein cœur du quartier Mériadeck, grand centre d’affaires de Bordeaux, se niche un restaurant pas comme les autres. Baptiste Boucherie y a ouvert, il y a quelques mois, le Resto Chut.

La cuisine servie est plutôt traditionnelle, de saison, fraîche et faite maison. Mais là où l’établissement se différencie des autres, c’est par son personnel qui est majoritairement sourd profond

« C’est simple de vivre avec des personnes sourdes »

En cuisine, il yGeoffroy Bernard. Photographe de formation, l’homme n’a pas réussi à trouver de travail dans sa branche et s’est finalement tourné vers la restauration.

Au service, on trouve Fanny Andrade. La jeune femme rêvait d’ouvrir un salon de thé, mais toute seule c’était compliqué… C’est donc avec plaisir qu’elle a rejoint le projet de Baptiste, le gérant. 

Baptiste, lui, n’est pas sourd, mais cela fait presque 20 ans qu’il a appris la langue des signes. Il l’a fait parce qu’un ami à lui vivait avec ce handicap. Ensemble, ils projetaient d’ouvrir un restaurant. La vie en a décidé autrement, Baptiste a perdu son ami l’année dernière. Mais il n’a pas laissé tomber le projet.

C’est un lieu d’échange, de communication pour les personnes qui ont simplement envie de connaître la base de la langue des signes. Je voulais montrer que c’est simple de vivre avec des personnes sourdes, qu’il n’y a rien de compliqué en soi.

Savoir s’adapter

Quand on pousse la porte du Resto Chut, on ne remarque rien de particulier. C’est en s’installant à table que les choses changent un peu.

Sur les sets, des images montrent comment commander en langue des signes.  Vous n’êtes pas obligé de le faire, mais cela facilitera la vie de Fanny, la serveuse. 

« Fourchette », « merci », « aimer », « du sel »… Tout le vocabulaire de base en langue des signes est indiqué sur les sets de table.

Pour que le service se passe bien, Baptiste a dû faire quelques aménagements dans son restaurant. Il a par exemple installé une lumière en salle qui remplace la cloche utilisée en cuisine pour signaler que les plats sont prêts à être envoyés.

Il a également prévu des flash lumineux en cas d’incendie dans l’établissement. 

Les tables ne sont pas identifiée par des numéros mais par des lettres de l’alphabet de la langue des signes.

Des clients réceptifs

Et concept semble faire mouche, à en croire le restaurateur qui se dit « très agréablement surpris. Les clients sont très réceptifs ».

Nous avons de plus en plus d’habitués. Ils arrivent en disant bonjour, merci, en langage des signes. Les gens s’essayent, cherchent à dire des choses avec les mains. 

Et si une incompréhension subsiste, pas de panique. Des petites ardoises proches des tables sont à disposition afin de communiquer, si besoin, par écrit. 

Grâce à ces petites touches de différence, le Resto Chut revêt un aspect spécial et plutôt convivial. À la fois en salle, mais aussi en cuisine, où le silence règne. Ce qui n’est pas pour déplaire à Fanny :

Au moins, puisque nous sommes sourds, on ne s’engueule pas !

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.