Une micro-crèche adaptée aux sourds va ouvrir

0
Magali et sa fille aînée Chloé dédient leur crèche aux enfants et/ou aux parents sourds et malentendants

« La Maison du Cygne », conçue pour l’accueil du public sourd et malentendant, ouvrira officiellement début mars. Une première dans le Var

Inclure une dimension humaine et sociale à leur projet pédagogique semblait une évidence à Magali et à sa fille aînée Chloé.

« Les besoins dans la région sont énormes. Ce type de crèches existe dans de grandes villes comme Marseille, Toulouse et Paris, mais il n’y en a pas d’autres dans le secteur », confirment les deux professionnelles de la petite enfance.

Elles ont pourtant attendu plus de deux ans pour voir aboutir leur projet. Projet soutenu par plusieurs associations militant pour l’amélioration des conditions d’accueil du public sourd et malentendant comme « La parole et le geste », pilotée localement par Hélène Aracil. « Avec elle, j’ai suivi six semaines de cours intensifs pour apprendre la langue des signes française (LSF) », explique Magali, « nous avons aussi été formées au langage “bébé signe” qui donne des rudiments aux enfants pour communiquer par gestes, avant de maîtriser la parole ou de signer des phrases entières », ajoute-t-elle.

DÉJÀ PLEINE ?

De son côté, la commune d’Ollioules est ravie de l’ouverture de cette nouvelle micro-crèche, idéalement située à proximité de Naval Group, de la clinique des Fleurs et de l’échangeur autoroutier de Châteauvallon.

Grâce à quelques subsides accordés par Cap Emploi, l’Agefip et l’antenne nationale de l’union régionale des associations de parents d’enfants déficients auditifs (URAPEDA), les deux entrepreneuses équiperont leurs locaux de capteurs phoniques et de voyants lumineux, bien utiles au public sourd et malentendant.

Seul hic, avec l’accroissement de la demande et une capacité limitée à onze places, la structure d’accueil d’enfants en bas âge est presque pleine. Et peu d’enfants ou de parents sourds figurent parmi les inscrits. « Difficile pour le moment d’atteindre ce public », remarquent Magali et Chloé, « nous remercions la Croix Rouge, l’association La Parole et le geste, et tous ceux qui contribuent à diffuser l’information ».

Aussi l’ouverture d’une structure jumelle, même si elle n’est pas encore d’actualité, ne serait pas du luxe. Mère et fille n’écartent pas cette hypothèse. « Ce serait l’occasion pour ma sœur cadette de nous rejoindre après sa formation CAP petite enfance et bébé signe », explique Chloé. Pour le moment, la « Maison du Cygne » a déjà permis de pérenniser deux emplois et d’en créer deux autres. L’un d’eux sera occupé par une animatrice diplômée et dont la LSF est la vraie langue maternelle…

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.