Près de Rennes, la boulangère est sourde, ses collègues apprennent la langue des signes

0

A Tinténiac en Ille-et-Vilaine, Marie l’une des salariées de la boulangerie est sourde. Pour mieux communiquer avec elle, ses collègues viennent de commencer une formation à la langue des signes.

Marie est salarié depuis un an et demi au « Fournil de Fewen » à Tinténiac en Ille-et-Vilaine. Cette jeune femme n’est pas à la vente mais à l’atelier. Ses collègues se sont adaptés à la surdité dont souffre la jeune femme. Nicolas travaille directement avec elle et il se débrouille comme il peut pour communiquer « on utilise beaucoup l’alphabet et il faut prendre du temps pour bien communiquer avec Marie« . « Marie lit sur nos lèvres » témoigne Elodie une vendeuse « on utilise aussi parfois sur les temps de pause le téléphone pour qu’on puisse échanger par texto« .

L’équipe réunie

Pour la première session de formation, toute l’équipe est réunie dans une pièce située au dessus de la boulangerie. Marie est là bien sûr avec ses collègues. Tout le monde observe avec attention Sandrine la formatrice également sourde. Elle initie aux fondamentaux de la langue des signes que chaque participant est invité à reproduire. Karine Guérin, la gérante, tenait à former ses collaborateurs « le but c’est d’intégrer la langue des signes dans le boulot et que Marie ne soit pas exclue à regarder son téléphone quand on est en groupe; là on va pouvoir signer en même temps qu’on parle, ça va être bien« . La formation, à raison de 2 heures par semaine, dure jusqu’en juillet.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.