Massy : derrière ce drapeau, le combat des sourds pour être enfin entendus

0
Massy, mardi 19 mars 2019. L’association Les Yeux pour entendre finit de s’entraîner pour signer l’adaptation de la Marseillaise qui accompagnera le pavoisement du drapeau signant international, programmé à la mairie de Massy samedi matin.

L’association Les Yeux pour entendre, qui lutte contre l’isolement des sourds de la ville, invite la population à rejoindre le parvis de la mairie de Massy à 9 heures ce samedi pour le pavoisement du drapeau signant international.

Un symbole de reconnaissance, mais aussi une manière d’envoyer un signe, un appel pour être enfin entendu. A 9 heures samedi matin, le parvis de la mairie de Massy sera pavoisé du drapeau signant international. Créé par l’artiste plasticien Arnaud Balard, il représente deux mains posées l’une sur l’autre, soit l’union de toute la communauté signante, qui rassemble sourds et entendants.

L’idée est bien de réunir. Mais aussi de lutter contre l’isolement et l’exclusion des sourds dans la société, notamment en militant pour une meilleure accessibilité des services publics. Ou en invitant à participer à la vie citoyenne de la ville, à des conférences, des rencontres et des ateliers propices aux échanges.

Ces objectifs animent localement les membres de la très active association culturelle et sociale Les Yeux pour entendre, aux manettes du rendez-vous de samedi. De tous âges, ses membres s’exercent depuis près d’un mois sur l’adaptation de la Marseillaise en langue des signes française (LSF) qui accompagnera ce moment particulier.

Massy, mardi 19 mars 2019. Les membres de l’association Les Yeux pour entendre s’exercent depuis près d’un mois sur cette adaptation de la Marseillaise en langue des signes française.

La langue des signes française pas encore reconnue dans la Constitution

La date choisie pour ce pavoisement est symbolique. « Elle coïncide avec la Semaine de la langue française et de la francophonie, souligne Julien Compan, le président de cette structure soutenue par la mairie de Massy et le conseil départemental de l’Essonne. Cet événement s’intègre dans une démarche qui vise à ce que la langue des signes française soit enfin reconnue officiellement dans la Constitution, qui assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction. » Et de pointer qu’en Europe, seules les langues des signes autrichienne, finnoise, hongroise et portugaise sont inscrites dans la constitution de ces pays respectifs.

De fait, la loi de 2005 reconnaissant officiellement la LSF comme « une langue à part entière » n’est pas appliquée partout. « Des sourds n’ont pas accès à l’éducation, à la santé, au travail, à la justice et à la culture en LSF, souligne Marie-Christine Richard, vice-présidente entendante de l’association. « Par exemple, beaucoup de sourds font des études universitaires, mais on ne les embauche pas », fulmine Gisella Speranza, secrétaire de la structure, mais aussi coordinatrice des accueils de loisirs de la ville, où les animateurs sourds ont toute leur place.

Des films français sous-titrés au cinéma

Cela montre que, si l’entreprise sera de longue haleine à l’échelle nationale, certains combats peuvent être remportés localement. Julien Compan a ainsi réussi à convaincre les directions du cinéma Pathé de Massy et du Cinémassy de programmer des séances de films français en version sous-titrée.

La mairie de Massy œuvre aussi de son côté pour améliorer la situation. Une permanence d’aide administrative en LSF a ainsi été mise en place au sein de l’hôtel de ville. Depuis plusieurs mois, des interprètes sont en outre présents systématiquement lors des conférences et réunions publiques organisées par la mairie.

DANS LA VILLE, LES SOURDS PEUVENT SE TOURNER VERS QUATRE ASSOCIATIONS

Dans bien d’autres villes, l’isolement est souvent pour les sourds un sombre compagnon. A Massy, ils peuvent se tourner vers plusieurs structures associatives. Outre Les Yeux pour entendre, qui propose notamment des cours d’apprentissage de la langue des signes française, la commune compte l’association des parents d’enfants sourds (APES 91), les footballeurs du club Omnisports des sourds de Massy, mais aussi les passionnés de Poker sourds 91. Toutes ces associations devraient être représentées lors du pavoisement du drapeau signant international programmé ce samedi matin sur le parvis de la mairie de Massy.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.