La main des sourds

Comme les bébés de Saint-Amand, reconnaîtrez-vous ces gestes empruntés à la langue des signes ?

Depuis quelques mois, l’apprentissage de la langue des signes est proposé aux enfants qui fréquentent la halte-garderie du Vernet ainsi que la crèche du docteur Jacques-Barry, à Saint-Amand. Saurez-vous, comme les tout petits, reconnaître ces quelques signes ?

Dire « bonjour », « je veux de l’eau » voire même « encore » est devenu un réflexe pour les enfants qui fréquentent la halte-garderie du Vernet et la crèche du docteur Jacques-Barry, à Saint-Amand-Montrond. Même pour ceux qui ne parlent pas encore. En effet, dans ces structures de la petite-enfance, le langage n’est plus une barrière grâce à l’apprentissage de la langue des signes pour bébé, opéré depuis le mois de septembre.

« Cet apprentissage évite toute frustration due à une incompréhension, explique Manon Barré, éducatrice de jeunes enfants responsable de la halte-garderie du Vernet. Cela permet aux enfants qui n’ont pas encore acquis le langage de communiquer, de se faire comprendre ou encore de faire un choix. »

De plus, chaque geste étant accompagné de la parole, le vocabulaire peut être plus facilement mémorisé par les plus petits. « Chacun se développe à sa manière, mais la langue des signes peut, en effet, être un levier pour l’acquisition du langage, poursuit Manon Barré. Sachant que dans la langue des signes bébé, on ne signe pas toute une phrase mais seulement le mot qui fait sens. »

“La langue des signes peut être un levier pour l’acquisition du langage.”

Le travail de la mémoire, « il faut se souvenir de chaque geste », ainsi que le développement de la motricité fine sont également deux autres atouts. « Faire la tortue ou l’escargot demande, par exemple, une certaine dextérité », illustre l’éducatrice de jeunes enfants.

Cette dernière a également formé ses collègues à la langue des signes pour bébé, vecteur selon elle d’un lien plus fort. « Pour signer, on a besoin de l’attention de l’enfant, détaille Manon Barré. Il faut qu’il nous regarde. Cela offre un véritable temps d’échange, on se regarde vraiment. L’enfant est pris en compte en tant qu’individu dans un groupe. »

Des ateliers pour les parents et assistantes maternelles

Au bout de quelques mois de pratique, l’apprentissage ayant débuté en septembre, tout comme à la crèche du docteur Jacques-Barry, les enfants qui fréquentent régulièrement la structure ont déjà acquis de nombreux gestes, dès l’âge de onze mois pour le plus jeune.

« C’est devenu spontané, sourit Manon Barré. Ils répètent les signes entre eux, lorsqu’ils lisent une histoire par exemple, et même chez eux. » D’où l’idée de proposer des ateliers aux parents dans les jours qui viennent afin que l’apprentissage se poursuive en dehors de la halte-garderie. « La même chose sera également proposée aux assistantes maternelles qui le souhaitent », conclut la responsable de la structure jeunesse.

Source https://www.leberry.fr - 31 Janvier 2019 à Saint-Amand-Montrond

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.