Belkacem Mohamed, un sourd-muet et un talentueux sculpteur

Quoique souffrant d’un handicap manifeste, le jeune Belkacem Mohamed, la vingtaine, refuse l’oisiveté et s’accroche à la formation pour développer le talent de sculpteur qu’il a découvert en lui. C’est en marge de la Journée de l’artisan célébrée à la Maison de la culture que nous avons rencontré ce jeune artiste.

C’est avec un accompagnateur que nous avons pu le découvrir. Ainsi, nous apprenons que Mohamed ne s’est guère soucié de sa surdité ou de son mutisme et qu’il a bravé son handicap pour s’imprégner des réalisations d’éminents artistes nationaux et mondiaux, comme Rachid Kimoune, Leïla Ameddah, Olivier Graine, Léon Lamotte, Marino Marini, Jean Lemonnier et autres.

Tous ces maîtres de la sculpture ont, semble-t-il, impressionné Mohamed, qui a vite rejoint le centre de formation professionnelle et d’apprentissage spécialisé pour les personnes handicapées où il est actuellement stagiaire pour développer ses potentialités. «Je suis séduit par cet art et je suis décidé à aller au bout de mes convictions», nous a-t-il fait savoir par gestes. D’ailleurs, il manifeste une grande habileté dans son exercice.

Avec un caractère et un tempérament originaux et un enthousiasme qui éclipse son handicap, il s’affaire à sculpter une fresque sur du plâtre.

Avec une main agile, il trace avec aisance les contours de sa sculpture, avant de la tailler avec promptitude. Sûr de lui, Mohamed croit en sa réussite. «Chacun a son handicap, le mien est apparent, mais il ne m’empêche pas de réaliser mes rêves. Je suis décidé à surseoir à tous mes projets et à me consacrer à ma formation pour réunir tous les atouts de la réussite», dit-il. Bravo Mohamed !                

Source https://www.elwatan.com - 11 Novembre 2018
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.