La main des sourds

Unique dans le Calvados : la langue des signes parlée dans deux classes de maternelle

Depuis lundi 3 septembre 2018, un pôle d’enseignement à de jeunes sourds a ouvert dans une école, près de Caen (Calvados). Une structure unique dans le Calvados. Détails.

Une rentrée scolaire pas tout à fait comme les autres. Elle s’est passée lundi 3 septembre 2018, près de Caen (Calvados) à Bretteville-sur-Odon. Dans deux maternelles du groupe scolaire des Odons, trois petites filles sourdes sont accueillies. Pour elles, comme pour les autres enfants, un enseignant spécialisé sera présent pour assurer la classe en langue des signes.

Trois mots en langue des signes… Dès la première matinée

Dans la classe de maternelle moyenne section de la directrice du groupe scolaire des Odons à Bretteville-sur-Odon, la matinée n’est même pas terminée et déjà, les enfants savent signer « Bonjour », « Léonie » et « Sidonie ». Comme Victorine qui elle est en petite section dans la même école, les deux petites filles sont sourdes. Elles habitent toutes l’agglo de Caen et vont pouvoir via un dispositif unique dans le Calvados, le pôle d’enseignement de jeunes sourds (PEJS), bénéficier de la classe en langue des signes.

Dans le Calvados, 10 élèves en maternelle et 12 en élémentaire sont sourds ou malentendants. Seuls trois donc bénéficient de ce dispositif exceptionnel qui permet en plus de l’enseignant habituel d’avoir un enseignant spécialisé qui signe durant la classe.

Nous expérimentons pour le moment ce pôle à Bretteville pour le Calvados, mais l’idée est bien entendu d’accueillir plus d’enfants qui souffrent de ce handicap dans les années à venir, indique Mathias Bouvier, directeur académique.

Véronique Bérard, inspectrice de l’éducation nationale sur la circonscription de Caen 2 a d’ailleurs souligné : « Il y a le Crop (Centre ressource de l’ouïe et de la parole) qui est juste à proximité de l’école mais aussi le collège Jean-Moulin à Caen qui bénéficie d’un dispositif pour les jeunes sourds ; bref tout est prêt pour accueillir ces enfants. »

Source https://actu.fr - 3 Septembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.