La main des sourds

Elles créent l’événement en langue des signes

Avec l’interprétation en Langue des signes française (LSF), le public sourd peut s’ouvrir à des sujets de société. Une jeune entreprise herblinoise, API, participe à cette ouverture.

L’idée

Elles se sont associées pour ouvrir une agence de services d’interprètes en langue des signes française. Amélie Pietri et Vanessa Branchereau ont créé leur agence, sous la forme d’une Scop (Société coopérative et participative), en juillet, au Sillon-de-Bretagne.

Depuis 2015, les deux jeunes interprètes étaient accompagnées par l’Ouvre-boîte pour construire et tester leur projet d’entreprise. « Nous avons choisi de créer notre agence sous le statut Scop, car cela nous permet de travailler en confiance et avec égalité entre nous, dans le mode de décision », expliquent ensemble les deux associées.

Aujourd’hui, avec l’appui d’Hélen Leuenberger, salariée depuis septembre, API propose des services aux particuliers, pour des démarches administratives, aux entreprises et aux collectivités locales, pour des formations ou des entretiens.

« Il y a aussi de plus en plus de collectivités qui souhaitent rendre accessibles leurs événements à tous les publics, notamment aux publics en situation de handicap »,précise Amélie Pietri, une des deux associées de la société.

« Nous intervenons aussi pour des événements culturels, comme le festival Hip Opsession, qui se déroule en ce moment à Nantes », complète Vanessa Branchereau.

Les deux associées prennent un vrai plaisir à interpréter en langue des signes, dans le cadre de projets à dimension culturelle. « Nous apprécions le côté ludique d’un festival. C’est pour nous une bouffée d’oxygène et pour le public sourd une ouverture à des sujets de société. »

Une interprétation à distance

La Langue des signes française (LSF) est construite sur des images qui sont traduites par les mains, le visage et toute la posture du corps. Ici, pas de traduction au mot à mot, mais une interprétation globale qui donne à comprendre le sens du discours. « Dans notre travail d’interprétation, nous prenons un rôle, en nous mettant à la place de la personne qui s’exprime », expliquent Amélie Pietri et Vanessa Branchereau.

À l’horizon 2019, les deux associées envisagent de développer l’interprétation à distance ou visio-interprétation, qui permet d’élargir l’accueil du public sourd, par un procédé d’interprétation à distance par Internet. C’est une dimension nationale que prendra alors la petite agence herblinoise. Un développement qui nécessitera une formation et des investissements en matériel informatique.

Contact. contact@apilsf.fr – 06 95 81 06 18.

Site web : www.apilsf.fr 

Facebook : facebook.com/API-Lsf

Source http://jactiv.ouest-france.fr - 9 Mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.