La main des sourds

Week-end festif pour les 80 ans de l’association des sourds

L’association des sourds de Caen et du Calvados (ASC) fête ses 80 ans au Palais des Congrès samedi 1er et dimanche 2 septembre 2018. L’occasion de revenir sur l’engagement d’une association historique qui milite contre l’isolement des personnes sourdes et pour l’apprentissage de la langue des signes.

Trois questions à…

Virginie Cronier, présidente de l’association des sourds de Caen et du Calvados depuis 2003.

Quel est le programme du week-end des 80 ans de l’association ?

L’événement se déroule sur deux jours et le public entendant est bienvenu. Il y aura une partie en accès libre avec des stands d’aides techniques et d’interface de communication, des contes pour enfant en langue des signes, une exposition sur l’histoire des sourds en France par le Musée des Sourds de Louhans, une autre sur l’histoire de l’association. Plusieurs auteurs seront présents, notamment Victor Abbou, figure de l’émancipation des sourds en France dans les années 1970.

Dans une autre partie, sur inscription, il y aura de nombreuses conférences, un spectacle, one-man-show et dîner le samedi soir. Dimanche, les conférences se poursuivent et un grand banquet est organisé.

Qu’attendez-vous de ces deux jours ?

L’idée est de rompre l’isolement des personnes sourdes. C’est la mission de l’association. On a souvent tendance à vouloir qu’une personne sourde s’adapte à l’oralité pour s’intégrer mais on devrait faire l’inverse. Quand un enfant est sourd dans une famille non sourde, il est souvent tenu à l’écart de la langue des signes et mis à l’école dans une classe d’entendants. C’est pour moi une forme de maltraitance. La culture sourde est intimement liée à la langue des signes, c’est une nécessité d’y avoir accès.

J’espère sincèrement que les parents entendants d’enfants sourds viennent et rencontrent les écrivains et autres intervenants, et que ça puisse ouvrir leur regard sur la surdité.

Quelles sont les activités de l’association ?

L’association compte 130 membres. Il y a une partie loisirs, un pôle « club âge d’or » et une section sportive. On organise beaucoup de randonnées, des ballades, des rencontres, des jeux de carte, des conférences… On organise aussi des rencontres café signes une fois par mois pour apprendre la langue des signes. Je suis très fière de la section sportive, qui est de très haut niveau. On présente même une équipe en Pologne pour les championnats du monde de voile. Ça montre bien qu’on est sourd mais tout à fait capable.

Source https://www.ouest-france.fr - 31 Août 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.