A la une

Rendre le monde des sourds accessible aux entendants

Le festival Fête des mains, destiné aux sourds et malentendants, fêtera ses 10 ans samedi, à Grand-Champ. Entretien avec Michel Irdel, le responsable du festival.

Quelle est l’histoire de ce festival ?
Nous les sourds, à chaque été, sommes très frustrés de ne pas pouvoir participer aux festivals de musique. En 2008, l’association des sourds du Morbihan a donc décidé d’organiser quelque chose et d’attirer l’attention des entendants sur la culture sourde. La première fois, il y a eu surtout des ateliers. Cela avait bien marché, alors nous avons décidé de répéter l’opération en proposant du théâtre et en achetant une pièce de l’International visual theatre, à Paris. Le metteur en scène était un entendant qui maîtrisait la langue des signes et qui faisait jouer des sourds. C’est un gros travail, chaque édition mobilise une équipe de dix personnes pendant deux ans.

Quel est le programme pour les 10 ans ?

Six compagnies bretonnes viennent présenter une pièce chacune. 60 % des acteurs doivent être sourds et les autres doivent maîtriser la langue des signes. Chaque pièce dure 30 minutes et un jury élira la meilleure d’entre elles. Ce jury est composé de quatre personnalités, qui ne vous diront peut-être rien, mais qui sont emblématiques pour les sourds : David Keyser, directeur du festival Clin d’œil, Victor Abbou et Levent Beskardes, tous deux comédiens, et enfin Vincent Cottineau, président de la Fédération nationale des sourds de France. Pour l’occasion il y aura aussi une surprise, avec un numéro de « chants signes » très particulier, et surtout une scénographie incroyable. Mais je ne vous en dirai pas plus !

Ce festival est-il ouvert aux entendants ?

Oui, bien sûr ! C’est l’un des objectifs. On parle souvent d’un « monde des sourds », ce n’est pas toujours évident d’en sortir. C’est difficile également d’attirer les entendants qui peuvent avoir un peu peur à l’idée de venir. J’apprends moi-même la langue des signes à des entendants pour l’association Eilan. Et les entendants formés à la langue seront nombreux à venir pour apprendre à communiquer avec les sourds. L’idée, c’est justement de permettre aux gens de découvrir et comprendre notre culture.

 

Source
https://www.letelegramme.fr - 27 Juin 2018
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.