La main des sourds

Le 114, un numéro d’urgence pour les sourds et mal entendants

Depuis 7 ans, pour permettre aux personnes sourdes et muettes d’appeler les secours, il existe un 4eme numéro d’urgence, le 114. Sollicité par SMS ou Fax, le centre relais implanté dans le CHU de Grenoble peut à tout moment envoyer les secours les plus proches et les plus adaptés, partout en France.

Le 15 pour appeler le SAMU, le 17 la police et le 18 les pompiers, des numéros familiers connus de tous les français. Ils permettent d’appeler des secours, à tout moment, quel que soit l’endroit où on se trouve en France. Mais à condition de pouvoir parler et entendre. Les personnes sourdes ou muettes peuvent elles aussi avoir besoin d’appeler les secours, il n’y a pas toujours quelqu’un pour le faire pour elles. Pour pouvoir répondre au besoin des 4 million des sourds et malentendants un numéro d’urgence spécifique a été mis en place en 2011 le 114..C’est aussi un numéro national, gratuit, permettant de joindre quelqu’un 7/7 jours ,24/24 heures. Mais là pas besoin de la voix pour communiquer, cela peut se faire grâce à l’écrit.

Un service que nous fait découvrir Jérémy Demay dans le 9h50 le matin du 4 Avril 2018.

Le 114 est un numéro d’urgence contacté par SMS, avec un téléphone portable, ou, pour ceux pour qui lui résistent, par fax à partir d’une ligne fixe. Depuis sa création en 2011, toutes les demandes arrivent dans un centre relais basé au CHU de Grenoble où un centre de régulation traite les demandes de la France entière. Là des professionnels, sourds et entendants, spécialement formés, traitent les demandes. Ce sont eux qui après avoir accusé réception de la demande, recueilli toutes les informations, appellent le service d’urgence le plus proche qui correspond à la demande : pompiers, Samu, policiers.
Le 114 répond à toutes les situations d’urgence liées à la santé, la sécurité et aux dangers immédiats,  le temps d’attente répond aux mêmes exigences que les autres numéros d’urgence, une urgence vitale sera traitée avant une autre moins critique. Les 2 agents (sourd et entendant) travaillent alors en direct, à la fois avec le demandeur et l’équipe de secours, pour donner des informations les plus précises possible.
Le 114 n’est pas réservé qu’aux personnes sourdes et muettes. Il permet aussi à tout un chacun de prévenir les secours sans avoir à parler. Cela a été le cas lors de la tragédie du bataclan en novembre  2015. Cette initiative pensée au départ pour les handicapés sert aussi aux valides.

En octobre 2017, un rapport de l’IGAS (inspection générale des affaires sociales) montre qu’après 7 ans d’existence, le 114 traite 10 000 dossiers par an, dont 3000 pour des urgences réelles. C’est encore peu si on compare ce chiffre aux 4 millions de personnes sourdes et malentendantes qui vivent en France. Plusieurs explications sont avancées pour l’expliquer. Il n’y a pas de campagne d’information autour de ce numéro, seules les associations en assurent la promotion, il reste encore méconnu. La population sourde et malentendante a souvent des problèmes d’apprentissage de l’écriture. Pour un grand nombre d’entre elle, écrire un SMS n’est pas possible. Pour améliorer ce service, le centre de Grenoble met en place un nouveau dispositif à partir de septembre 2018. Le 114  doit s’ouvrir à la vidéo en langage des signes et permettre une communication directe.
Un dispositif unique en Europe et une nouvelle avancée pour ajuster les droits des handicapés à ceux des valides.

Source https://france3-regions.francetvinfo.fr - 3 Avril 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.