La main des sourds

À la télé, ils traduisent en langue des signes

L’entreprise Facils basée à Saint-Père opère sur un plan national et fourni les interprètes pour les JT. À sa tête, Martine Pourradier soigne aussi acouphènes et hyperacousie.

L’entreprise

Martine Pourradier est à la tête de la société Facils, basée à Saint-Père. Elle travaillait avant dans un centre de formation pour l’insertion des personnes sourdes et malentendantes. Cette société propose de l’interprétariat en langues des signes.

Elle met à disposition d’associations, de clubs de voyage, des sociétés pour leur assemblée générale, comme Total, Véolia, EDF, Orange.

De grandes chaînes de télévision font appel à un interprète pour de la traduction simultanée à l’écran d’un discours politique par exemple.

Sur conseil de Noël Mamère

Facils fournit l’interprète pour la chaîne parlementaire LCP.

« J’ai grandi dans le milieu des malentendants, et connais la langue des signes depuis toute petite, mais c’est Noël Mamère, il y a bien longtemps, qui m’a demandé de traduire ses discours en signes », raconte Martine Pourradier.

Par la suite, le CSA a rendu obligatoire l’accessibilité d’un journal télévisé par jour aux sourds et malentendants.

« De cette façon, c’est mon associé Noëlle Blondeau qui fait le journal sur la chaîne parlementaire et sur LCI. Elle travaille avec moi depuis 2003. Nous couvrons toute la France et avons une trentaine de collaborateurs interprètes sur tout le territoire et même à l’étranger. Ils travaillent sur des missions très diverses, explique Martine Pourradier. Il faut rappeler que la langue des signes a été autorisée à l’école qu’en 1991 et que dans les années 50, les sourds-muets étaient internés. »

Elle désire maintenant développer la formation et la sensibilisation auprès des entreprises sur la surdité, notamment les ateliers et les open spaces, ces salles de travail sans cloison. La société Facils recherche des collaborateurs-interprètes en langues des signes dans la région.

Conférence-débat sur les problèmes de surdité

Martine Pourradier possède une formation de sophrologue spécialisé dans le handicap de surdité et accompagne les personnes atteintes d’acouphènes et d’hyperacousie.

Elle se déplace notamment dans la commune de Saint-Père. Dans le cadre de la journée nationale de l’audition, elle propose une conférence-débat, aux salles annexes de la mairie de Saint-Père, sur le handicap des acouphènes et hyperacousie qui précédent souvent la surdité et sont liés à un choc émotionnel, d’où l’importance de l’accompagnement sophrologique.

Jeudi 8 mars, à 19 h, Acouphènes et hyperacousie, salles annexes. Tel. 0664545478.

Source https://www.ouest-france.fr - 5 Mars 2018 à Saint-Père-en-Retz

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.