A la une

Ces interprètes en langue des signes défendent un projet économique citoyen

Ouest-France organise “Vivre ensemble, les Assises nationales de la citoyenneté” les 19 et 20 janvier 2018. À cette occasion, une table ronde traitera de la question des entreprises citoyennes. Illustration avec TIC44, une coopérative d’interprétation en langue des signes française à Nantes.

Les Assises nationales de la citoyenneté, les 19 et 20 janvier 2018 à Rennes, seront l’occasion de questionner ce qui fait aujourd’hui le vivre ensemble. L’une des thématiques abordées sera celle des entreprises citoyennes ? À quoi les reconnaît-on ? À leur fonctionnement ? À leurs valeurs ? C’est peut-être un peu tout ça qui définit TIC44, une coopérative d’interprétation en langue des signes française (LSF), installée à Nantes depuis 2013.

Cette SCOP (Société coopérative de production) propose de l’interprétation, de la traduction et travaille aussi à l’accessibilité des lieux de culture de la région pour les personnes sourdes. Des services qui visent à réduire l’isolement dont souffrent les sourds.

Pour Rémi Giffard, l’un des deux fondateurs, cependant, il est important de considérer cela comme des prestations : « Nous ne sommes pas là pour “aider les sourds”, les sourds sont des personnes indépendantes qui ont besoin d’un service, nous sommes prestataires de ce service. »

Un métier pour être au même niveau que les sourds

Si la remarque peut paraître surprenante, elle l’est moins dès que Rémi Giffard s’explique sur ce qui l’a motivé à créer TIC44. Étudiant en sociologie à Nantes, il découvre alors la communauté sourde et en fait l’objet de son master.

Cette culture passionne tant le jeune homme qu’il cherche comment continuer à travailler dans cet univers« Je voulais un métier dans lequel je serais dans une position au même niveau que les sourds », raconte Rémi Giffard. Ce sera donc l’interprétation.

Il part se former à Paris avec un master d’interprétation, où il rencontre Manon Rossetti. Lorsque Rémi Giffard décide de retourner travailler à Nantes auprès de cette communauté sourde, il propose à sa camarade de le rejoindre.

L’activité de TIC44 démarre en 2013, après plusieurs mois pour construire les statuts de l’entreprise. « Traditionnellement les services d’interprètes en LSF s’organisent sous forme associative, mais nous voulions éviter cette démarche », explique le fondateur. L’échange plutôt que le social, en somme.

L’entreprise coopérative comme une évidence

En réfléchissant au modèle économique, le principe de la SCOP s’est imposé naturellement. « C’est une forme d’entreprise où tout le monde est à égalité », résume Manon Rossetti. Ce qui colle bien avec les valeurs des deux partenaires.

Sur les sept salariés de la SCOP, quatre sont associés : Rémi, Manon, Domitille, en charge de l’accessibilité des lieux de culture, et Florence, la comptable de l’entreprise. Cette dernière est sourde, tout comme Vivien, en charge des traductions.

« C’est une véritable opportunité pour nous : ce sont des personnes extrêmement compétentes mais qui ont souvent été employées sur des postes inférieurs à leurs capacités », précise Rémi Giffard. À TIC44, la langue de base est la LSF, Florence et Vivien ont donc un poste qui correspond réellement à leurs qualifications.

« Faire progresser les choses »

Le fonctionnement démocratique d’une SCOP demande du temps et une implication forte de la part des salariés. « Le piège des entreprises engagées est d’en demander trop à ses salariés », reconnaît Rémi : « Les projets sont beaux et motivants mais il faut savoir poser des limites, l’humain ne doit pas être la variable d’ajustement. »

La motivation de l’équipe reste forte cependant, tant l’objet de l’entreprise est porteur de valeur sociale : « On a le sentiment de faire progresser les choses, c’est génial de se réveiller le matin pour aller travailler dans ces conditions.»

Ouest-France organise Vivre ensemble, les Assises Nationales de la Citoyenneté” les 19 et 20 janvier 2018, dans le nouveau centre des congrès du Couvent des Jacobins, à Rennes. Deux jours de rencontres, de conférences, d’animations et d’expositions gratuites pour questionner le vivre ensemble.

Programme et inscription obligatoire ici.

Source
https://www.ouest-france.fr - 11 Janvier 2018
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.