L’émotion de Rimbaud dans les mains : la poésie en langue des signes

Si la langue des signes est une langue à part entière, poésie et surdité peuvent sembler éloignés. Sourd ou entendant, chacun est sensible à l’émotion poétique. Il se trouve que le mode d’expression visuel de la langue des signes se prête parfaitement à son expression.

Il est question de poésie crée en différentes langues des signes, ces langues visuelles et de mouvements. Il est aussi question d’art numérique et de réalité virtuelle. Et surtout, il est question de ce que nous permet d’imaginer l’histoire de leur rencontre potentielle…

Lien vers la vidéo.

Une conférence enregistrée en 2013.

Julie Châteauvert est chercheuse au Canada. Ses sujets de prédilection sont les langues signées et le mouvement. Elle mène plusieurs démarches de recherche-création articulant analyse linguistique et étude du mouvement et des gestualités en prenant comme objet d’étude la littérature en langues signées. Son parcours est complété d’une part, par une démarche artistique professionnelle dans laquelle elle travaille également la matière gestuelle des langues signées et d’autre part, par une démarche d’éducation populaire qui vise à stimuler la création et le développement collectif d’une critique littéraire faisant usage notamment des médias sociaux.

Source https://www.franceculture.fr - 16 Novembre 2017
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.