R3 – Groupe B : sourd, malentendant et bon joueur

0
Omard Diaby (n°12), ici lors des Deaflympics cet été en Turquie

Omar Diaby, l’attaquant de l’Inter Soissons, évolue dans l’équipe de France des sourds et malentendants.

Lorsque Smaïn Afartout, éducateur sportif de métier à Reims, est arrivé à l’Internationale Soissons il y a deux mois en provenance de Cormontreuil, il a emmené dans ses valises l’un de ses protégés des saisons précédentes en Champagne, Omar Diaby, 22 ans, originaire de Gambie et du Sénégal. Il existe entre l’entraîneur et le joueur une forte liaison, on peut même dire de l’affection.

Ce dernier est sourd d’un côté d’oreille et malentendant de l’autre. Un appareil auditif sert juste à l’aider un peu. Une chose est sûre, il vit bien avec son handicap. Son poste de prédilection est milieu offensif. «  Ses principales qualités, outre la technicité et sa maturité dans le jeu, sont la percussion, sa vitesse et ses facultés à se déplacer. Rien que par nos regards, on se comprend. Il lit sur mes lèvres. Pour les consignes de match, j’articule un maximum et puis en fonction de mon métier à côtoyer toutes sortes de gens, j’ai quelques notions avec le langage des signes.  »

Titulaire aux JO des sourds

Omar Diaby n’est pas par hasard membre de l’équipe de France des sourds et malentendants. Il vient d’être deux fois titulaire en juillet dernier lors des Deaflympics (l’équivalent des JO pour les sourds) en Turquie avec les Bleus, sortis en phase de poules.

Le garçon, en contrat civique à l’Inter Soissons et en charge des U11 avec un autre éducateur, est un fou de football. Son coach le fait, du reste, souvent intervenir volontairement, lors de confrontations en futsal, auprès des jeunes pour les sensibiliser au handicap. Pas de doute, l’Inter Soissons, qui vise la remontée en R2, possède avec cet élément une arme supplémentaire pour atteindre son objectif.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.