La LSF, reconnue mais pourtant méconnue

0
Alexie Faure en pleine discussion avec Coline Peronne, traductrice en LSF.

Reconnue comme une langue à part entière depuis 2005, la langue des signes, quatrième langue la plus pratiquée aux États-Unis, n’en demeure pas moins méconnue en France, au grand dam d’Alexie Faure, présidente de la Maison des sourds de Limoges.

« Elle a pourtant une grammaire et une syntaxe comme toutes les langues », insiste la jeune femme. Et un apprentissage exigeant.

« La langue des signes a une construction mentale différente qui passe par l’image. C’est une langue pragmatique, qui va à l’essentiel, sans filtre », développe Stéphanie Maerle, qui contribue à sa façon à sa reconnaissance en l’utilisant dans les ateliers de langue des signes pour les bébés qu’elle va proposer dès la rentrée.

Devenir bilingue en LSF nécessite de passer six niveaux. Mais on peut obtenir un niveau suffisant pour communiquer avec des personnes sourdes dès le premier. Pour l’apprentissage, il faut se rapprocher de la Maison des sourds de la Haute-Vienne où trois professeurs (dont Alexie Faure, qui milite pour une reconnaissance du diplôme d’interprète soumis au secret professionnel) officient.

Trois signes faciles à apprendre
“Bonjour/merci”, “sourd” et “aimer” en langue des signes française

Bonjour. La main s’approche de la bouche puis part en avant, paume vers le haut, un peu comme on enverrait un baiser. On utilise le même signe pour dire « merci ». Pour dire « au revoir », c’est simple : on ouvre et ferme la main, les doigts regroupés.

Sourd. Un doigt vers l’oreille puis vers la bouche. Suivi d’un « non » du doigt on indique qu’on ne l’est pas.

AimerLa main vient se poser sur  la poitrine puis s’abaisse vers l’avant.  À deux mains, on aime très fort.

 

Les centres culturels de Limoges proposaient des cours jusqu’à la saison 2015-2016 mais les ont supprimés l’an dernier faute de participation suffisante. À moins d’une demande importante, il n’est pas prévu d’en dispenser à nouveau dans l’immédiat.

Il est par ailleurs possible d’apprendre la LSF au lycée Renoir de Limoges et au lycée Edmond-Perrier de Tulle et de la présenter au bac en option.

Singuliers Associés et passionnés

C’est une compagnie de théâtre de Limoges qui envisage son travail au sens premier du terme. Fondés en 2009, les Singuliers Associés ont toujours considéré la langue des signes dans leurs créations. Leur spectacle Histoires de signes, qui adapte des livres jeunesse, sillonne ainsi la France depuis 2011. Sur scène, un comédien sourd, Damien, et une comédienne entendante, Sylvie, racontent quatre à cinq histoires parmi le répertoire de la compagnie, qui en compte actuellement une douzaine.

Les Singuliers Associés organisent par ailleurs des ateliers de théâtre amateur dont est issue la troupe Plein les mains, qui réunit des jeunes sourds et entendants, tous les mardis soirs au Mas-Jambost. Leur spectacle, Table rase, sortira en janvier prochain. La compagnie travaille enfin sur un projet de création de théâtre sensoriel pour 2019… Pour sa part, l’Opéra de Limoges proposera pour la première fois, le 23 janvier 2018, un spectacle de danse, Chotto Desh, adapté en langue des signes française.

Par ailleurs, tous les spectacles sont accessibles aux personnes malentendantes depuis 2015 grâce des boucles magnétiques individuelles à réserver en amont. Une trentaine d’équipements sont disponibles à chaque représentation (opéra, concert, danse, théâtre…) mais le dispositif peine à décoller, par méconnaissance ou appréhension…

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.