Deaflympics 2017 : Medhi 6e et finaliste du 10 000 m aux Deaflympics en Turquie !

Des (bonnes) nouvelles de notre athlète Medhi Acheghane qui dispute les Deaflympics 2017* à Samsun, en Turquie (voir article). On se souvient que Medhi s’est lancé un formidable défi sur ces Jeux olympiques des sourds en s’alignant, à une semaine d’intervalle, sur le 10 000 m piste et sur le marathon. Pas encore les douze travaux d’Hercule, mais presque… Medhi était donc au départ du 10 000 m ce dimanche 23 juillet au milieu d’une concurrence très relevée. Une finale olympique forte de 19 coureurs bien décidés à se disputer la victoire, entre les redoutables Kenyans, les Koweïtiens, Kazakhs, Espagnol, Chinois, Lituanien, Népalais, Algérien, Japonais, Polonais, Ghanéens, Russe… et notre Medhi de l’UACA vêtu du beau (et nouveau) maillot de l’équipe de France… le même qui sera arboré par les athlètes français(es) lors des prochains Mondiaux à Londres.

Dans cette course vite enflammée par les coureurs kenyans, Medhi a couru tel qu’on le connaît depuis maintenant huit saisons au club : accrocheur, tout en maîtrise sur l’allure définie à l’avance avec son entraîneur Vincent Le Dauphin, plein de courage et de détermination. Il termine 6e de ce 10 000 m des Deaflympics, en signant le chrono remarquable de 33’35’’49, pulvérisant son record sur la distance de près d’une minute. Une très belle place de finaliste derrière les intouchables Kenyans Symon Cherono (vainqueur en 29’11’’75), Daniel Kiptum et Peter Wareng, le Polonais Michal Wojciechowski, et sur les talons du Japonais Kohichiro Yamanaka.

Les premiers mots de Medhi, encore essoufflé, recueillis la ligne d’arrivée à peine franchie (sur la page Facebook du Comité Handisport des Côtes-d’Armor) : « Je suis bien parti, je ne suis pas allé trop vite, à mon allure, 3’15’’ au kilomètre. J’ai essayé de tenir, malheureusement j’ai couru un peu tout seul. Je voulais rejoindre le Japonais, mais bon… il est costaud, j’ai déjà eu affaire à lui il y a quatre ans à Sofia. C’est vrai, j’ai un peu “lâché” sur les deux derniers tours, je me suis dit, il y a la prochaine course, le marathon, et je me suis un peu préservé pour être en forme. Je suis super content aujourd’hui. J’étais en bonne forme toute cette semaine. J’ai bien dormi, bien mangé, j’ai pensé à toute ma famille, à mes amis, j’ai pensé aussi à mon club l’UACA des Côtes-d’Armor. Prochain rendez-vous, le marathon. Merci à tous ! »

Un immense bravo à toi Medhi ! Les pensées et les encouragements de tout le club de l’UACA pour ton marathon samedi prochain.

* Les Deaflympics sont les Jeux olympiques réservés aux sourds, organisés par le Comité international des sports des sourds (CISS), reconnu par le CIO en 1955. Lancés en 1924 à Paris, non intégrés aux Jeux paralympiques (créés en 1960) depuis leur retrait du Comité international paralympique en 1995, ils ont été décalés sur des années impaires depuis 1931 pour les séparer des Jeux olympiques de 1932. La règle pour participer et être un athlète sélectionnable : avoir un seuil d’audition de moins de 55 décibels et ne pas disposer de dispositif de correction auditif pendant la compétition.

Source http://uaca.athle.com - 26 Juillet 2017
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.