Jeux paralympiques des sourds: le judoka algérien Sahraoui termine à la 5è position

0

L’athlète algérien Mohamed Amine Sahraoui s’est classé à la 5è position en judo, une des disciplines programmées aux 23es Jeux paralympiques d’été des sourds (Deaflympics), qui se poursuivent jusqu’au 30 juillet à Samsun en Turquie, a-t-on appris, lundi, auprès de la Fédération sportive des sourds d’Algérie (FSSA).

Engagé dans la catégorie des plus de 100kg, Sahraoui a passé deux tours, avant de perdre le match de repêchage pour le bronze.

En athlétisme, l’athlète algérien Abdellah Didoune a été éliminé en demi-finales de l’épreuve du 1500m en se contentant d’une 9è place avec un chrono de 4:20.61.

La 1re place de la 2è série est revenue à l’Allemand Bley Alexander (4:06.26), suivi de l’Ethiopien Girmay Gebremariam (4:06.50) et du Polonais Michael Wojciechowski (4:06.56).

Didoune a pris part également à la finale du 10.000m, où il s’est classé à la 9è place avec 35:49.61.

Le podium a été occupé par un trio kényan, composé respectivement de Symon Cherono (29:11.73), Daniel Kiptum (29:42.13) et Peter Wareng (29:59.28).

Il est à rappeler que l’Algérie prend part aux 23es Jeux paralympiques d’été des sourds avec sept athlètes (deux en judo et cinq en athlétisme).

Dans l’histoire des Deaflympics, l’Algérie a pris part à quatre éditions: la première en 1993 à Sofia en Bulgarie (avec 11 athlètes), puis en 1997 à Copenhague au Danemark (9 athlètes), en 2001 à Rome en Italie (29 athlètes) et une autre fois à Sofia en 2013 (5 athlètes).

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.